Marc Lolivier (Fevad) "Nous étions inquiets mais Noël se profile bien pour l'e-commerce"

Le délégué général de la Fevad revient sur les Favor'i 2012, la saison de Noël à venir, la consolidation à l'oeuvre dans l'e-commerce et les grands dossiers juridiques du secteur pour 2013.

Le délégué général de la Fevad se réjouit d'abord de la qualité du palmarès des Favor'i 2012, qu'il décrit comme "ouvert et équilibré, puisque les prix se répartissent pratiquement à parité entre pure players et enseignes magasins". En outre, la note moyenne des sites marchands lauréats a encore progressé cette année.

Marc Lolivier indique par ailleurs que si l'e-commerce évolue dans un contexte de crise, les intentions d'achat sur Internet en hausse et l'augmentation du nombre de cyberacheteurs conduisent la Fevad à prévoir une croissance des ventes en ligne de 18% entre les saisons de Noël 2011 et 2012.

S'exprimant sur le mouvement de consolidation du secteur et la montée en puissance des retailers, Marc Lolivier estime que cette concentration va se poursuivre, accompagnée de l'arrivée d'acteurs étrangers. Selon lui, ces grands mouvements laissent toutefois de la place aux pure players qui feront preuve de créativité sur des marchés de niche. Le représentant des e-commerçants juge par ailleurs que le canal mobile va continuer à prendre de l'ampleur, aussi bien comme canal de vente que comme outil de préparation des achats.

Enfin, Marc Lolivier indique quels grands dossiers juridiques concerneront la vente en ligne en 2013. Il s'agira d'abord de la transposition en droit français de la directive européenne sur le droit des consommateurs, qui sera débattue au 1er semestre 2013. Par ailleurs, un texte sur la protection des données, "fondamental pour le secteur de l'e-commerce", est actuellement en discussion à Bruxelles, où la Fevad fait entendre sa voix au travers de nouveau lobby européen E-Commerce Europe.

Troisième grand dossier juridique à venir pour l'e-commerce, la mission d'expertise Colin-Collin sur la fiscalité du numérique se penchera aussi le secteur de la vente en ligne. La Fevad assure qu'elle veillera à ce que soient dégagées "des solutions adaptées qui permettront d'accompagner l'essor de ce secteur, un secteur d'avenir pour l'économie française."


M commerce / Fevad