E-commerce : ce gigantesque business qu'Apple bâtit en catimini

Stratégie d'Apple dans l'e-commerce L'activité la plus en croissance d'Apple n'est pas celle que vous croyez. Pourtant, à 16 milliards de dollars par an, elle concentre toutes les attentions de Tim Cook.

Interro surprise : quel est le produit d'Apple dont la croissance en dollars est la plus forte ? Si vous pensiez à l'iPhone ou à l'iPad, c'est raté. La croissance de l'un comme de l'autre est en baisse. Il s'agit en réalité de l'e-commerce, au travers d'iTunes, d'iBooks et des app stores. La vente de produits non Apple au travers des produits Apple a crû de 19% à 4,4 milliards de dollars au premier trimestre 2014.

Bien entendu, cette activité est encore l'une des plus faibles sources de revenus d'Apple. Mais ce chiffre reste impressionnant : s'il existait une start-up réalisant plus de 16 milliards de dollars par an de ventes de biens numériques - et affichant une croissance de près de 20% par an -, on ne cesserait de parler d'elle.

Ce serait même la société la plus sexy du monde. Qui rabaisserait au statut de nain un site marchand comme Zappos, qui vient de publier un chiffre d'affaires annuel dépassant tout juste 2 milliards de dollars.

La presse IT a beau être obsédée par les projets d'iWatch d'Apple et par son nouveau modèle d'Apple TV, on gagne à s'intéresser de plus près à l'activité que son PDG Tim Cook est en réalité déjà en train de bâtir. Car il est plus que probable que la croissance future d'Apple provienne davantage de la vente en ligne et sur mobile que du lancement de produits qui restent à inventer.

Une opportunité fantastique

touchid business insider 300
Le scanner Touch ID © Steve Kovach / Business Insider

Lors de la présentation de ses derniers résultats financiers, Tim Cook a abordé ce sujet spécifiquement. "Globalement, nous constatons combien les gens aiment pouvoir acheter du contenu - que ce soit de la musique, des films ou des livres - depuis leur iPhone, en utilisant la fonctionnalité Touch ID [qui, sur l'iPhone 5S, scanne l'empreinte digitale pour servir de code d'accès ou valider un achat sur l'App Store, iTunes et iBooks, ndlr]. Elle est incroyablement simple, facile et élégante. Et ouvre très clairement la voie à de nombreuses opportunités. Le domaine des paiements mobiles est l'un de ceux qui nous intrigue et que nous avions en tête en créant Touch ID. Mais nous ne nous limitons pas à cet usage. Je n'ai donc rien de précis à annoncer aujourd'hui, si ce n'est qu'en observant les caractéristiques démographiques de nos clients et le volume des ventes réalisées via des terminaux iOS comparé à la concurrence, on voit bien l'opportunité fantastique que constitue cet outil."

Si Tim Cook avait fait exactement la même annonce à propos de montres ou de télévisions, tout le monde serait devenu dingue. Les fans d'Apple sauteraient de joie dans tous les sens.

Mais comme il parle de retail, activité aussi lucrative qu'ennuyeuse, tout le monde l'ignore. En termes de m-commerce, Apple devance déjà Google et Android. Même si les détenteurs de smartphones sous Android sont plus nombreux, les achats se font davantage sur les iPhones. Ce à quoi Tim Cook fait probablement référence lorsqu'il évoque "le volume des ventes réalisées via des terminaux iOS comparé à la concurrence" qui constitue "une opportunité fantastique".


Touch ID ne sert pas à ce que vous croyez

Justement, parmi les récentes avancées technologiques d'Apple, l'une des plus importantes a été conçue pour le commerce. La plupart des gens pensent que Touch ID couvre uniquement les questions de sécurité : personne ne peut utiliser ou voler votre iPhone 5S car on ne peut pas le déverrouiller sans l'empreinte digitale de son propriétaire. Mais ainsi que Business Insider l'a déjà noté, Touch ID a une utilité bien plus importante. Elle rend votre téléphone presque totalement sécurisé et par conséquent, transforme votre iPhone en moyen de paiement mobile quasiment parfait.

Raison pour laquelle Eddy Cue, le directeur e-commerce d'Apple, se consacre actuellement à bâtir l'activité de paiements mobiles de la société, selon le Wall Street Journal. La vice-présidente online stores Jennifer Bailey et lui ont rencontré Paypal, Google, Square, Stripe, Braintree et Venmo dans le cadre de cette démarche.

Par une extraordinaire coïncidence - à moins que ce n'en soit pas une - Apple est, au même moment, en train de construire une infrastructure de marketing mobile pour la distribution à travers tous les Etats-Unis. Elle s'appelle iBeacon.


Apple bâtit une infrastructure d'achat nationale

Les magasins sont déjà en train d'installer ces émetteurs bluetooth à basse énergie afin de pouvoir, lorsque vous passerez devant un rayonnage, pousser une publicité ou une offre sur votre iPhone. Bientôt - si vous laissez activée la fonctionnalité iBeacon de votre iPhone - Apple et ses partenaires sauront où vous faites vos achats, à tout moment, ceci à un degré de précision de quelques dizaines de centimètres.

Et s'il devient possible de payer avec son téléphone plutôt qu'avec son porte-monnaie, alors Apple aura "bouclé la boucle" du commerce sur mobile avec succès.

Pendant des années, on a considéré que l'eldorado du marketing mobile consisterait à trouver le moyen d'encourager un utilisateur de smartphone à aller acheter quelque chose en boutique, puis à parvenir à attribuer immédiatement cette vente à ce téléphone ou à ce propriétaire de téléphone. C'est ce que les marketers entendent par "boucler la boucle". Certaines entreprises ont essayé, mais c'est moins facile qu'il n'y paraît. Car vous pouvez faire des check-in Foursquare ou Facebook chez Gap autant que vous voudrez, si le caissier ne peut pas lier votre check-in à la vente, alors cette action n'est presque d'aucune utilité.

Qu'un utilisateur d'iPhone puisse accepter une offre en boutique via iBeacon puis payer avec son téléphone résout en théorie ce problème.

Et si Tim Cook a vraiment trouvé la clé de tout cela, ce business prendra immanquablement une ampleur que les montres connectées n'atteindront jamais.

Article de Jim Edwards. Traduction par Flore Fauconnier, JDN

Voir l'article original : Apple Is Already Building Its Next Massive Business And No One Seems To Have Noticed

Apple / Tim Cook