Zara va faire de l'e-commerce le coeur de sa stratégie US

L'enseigne d'habillement fera de son site marchand américain son arme principale contre son rival H&M. Ouverture le 7 septembre.

Zara, qui s'est lancé tardivement dans la vente en ligne en ouvrant ses premiers sites marchands en septembre 2010, a manifestement passé la seconde, faisant de l'e-commerce le cœur de sa stratégie américaine. Aux Etats-Unis, l'enseigne ne compte qu'une présence relativement modeste de 50 magasins, mais ne prévoit pas d'y développer son réseau physique outre-mesure et concentrera plutôt ses efforts sur le Web. Les Américains pourront commander en ligne à partir du 7 septembre prochain.


Dans la ligne de mire de la marque espagnole : H&M. L'enseigne suédoise, dont Zara a renversé la domination européenne en 2006, opère 200 boutiques aux Etats-Unis. Mais alors que Zara expédiera ses produits outre-Atlantique en 48 heures depuis ses centres de distribution espagnols existants, H&M est pour sa part contraint d'investir dans une logistique e-commerce. D'autant plus qu'au contraire de son concurrent, le suédois ne fabrique pas lui-même ses produits : son approvisionnement dépend donc de ses fournisseurs.


Selon le cabinet londonien Liberum Capital, les ventes en ligne annuelles d'Inditex, la maison-mère de Zara, devraient atteindre 1,4 milliard d'euros en 2013, soit 7 % des ventes totales du groupe. A ce jour, la page Facebook du premier distributeur mondial d'habillement compte près de 10 millions de fans.

Etats-Unis / Zara