Vers de nouveaux formats publicitaires sur le Net avec la vidéo

L'avènement de la vidéo sur Internet entraîne l'apparition de nouveaux formats publicitaires spécifiques, qui s'avèreront peut-être plus efficaces que les formats actuels. Exemples, analyse et perspectives.

Nous y sommes !  Aujourd'hui, Internet est réellement devenu un canal de diffusion vidéo à part entière, et ce, au même titre que la télévision. Depuis que la technologie nous permet de diffuser aisément des contenus audiovisuels sur le Web, nous avons pu constater un engouement évident des internautes (consommateurs), et par conséquent des diffuseurs (annonceurs, agences) qui se sont empressés d'investir le créneau, pour mieux atteindre ces consommateurs (assoiffés de vidéo), ... et la boucle est bouclée. 


Du coup, de nouveaux formats publicitaires spécifiques à la vidéo arrivent pour "donner du neuf" à la publicité sur Internet (ça tombe bien, puisque aujourd'hui près de 50 % des internautes rejettent les bannières publicitaires traditionnelles sur Internet, les trouvant trop intrusives .... !)

Exemple de format spécifique à la vidéo : le billboard intersticiel (le meilleur exemple me restant en tête étant celui d'Allocine.fr, avec la diffusion des publicités pendant le temps de pré-chargement des bandes annonces. Cette solution présente un double avantage : de toutes façons, nous étions obligés d'attendre le buffering, ou "mise en mémoire tampon" (même si aujourd'hui ce n'est plus le cas...), par ailleurs, la publicité arrivant au chargement de la bande annonce, elle en devenait plus distrayante (c'est toujours plus sympa qu'un écran noir) qu'intrusive... Gagné ! 
 
Autre exemple  (je l'aime beaucoup moins, celui-là) : celui de Google, qui a décidé de placer des publicités au sein des contenus vidéo de Youtube (cf. article paru dans l'Express : http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=13507 ), par l'intermédiaire de bannières transparentes, présentes tout au long des vidéos consultées par les utilisateurs.

Pour le coup, et à l'inverse du Billboard, on tombe exactement dans l'effet inverse : matraquage publicitaire, voire gêne à la visualisation, qui peut aller jusqu'à nuire au contenu lui-même !

- Cela vous plairait-il, à vous, réalisateur en herbe, en quête de notoriété sur Youtube, de voir votre oeuvre estampillée, sur toute sa durée, d'une pub pour une lessive occupant presque le tiers de l'écran ?

- Cela vous plairait-il, à vous, utilisateur, d'être gêné tout le long de votre visionnage, par des publicités incessantes, même "en filigrane et transparentes" ? 

Certes, le concept a l'air tout à fait rentable, mais à terme, il ne pourra que nuire à ses inventeurs, car les internautes en seront vite fatigués d'être assénés de publicités dès qu'ils chercheront à accéder à un contenu sur le Web. Trop de pub, tue la pub ! 
 
Par contre, de nouvelles perspectives très intéressantes s'ouvrent à nous, notamment celle qui sera, je pense, la plus pérenne et efficace, sur la durée : le sponsoring contextuel de contenu vidéo. Et là, ce sont les Web TV thématisées qui seront le mieux placées pour en profiter !

Je m'explique. Prenons pour exemple un sujet ultra spécialisé, mais susceptible d'intéresser beaucoup de monde... pourquoi pas l'immobilier ?  Je verrais bien un grand groupe immobilier décider de créer une Web TV, proposant de fournir du contenu spécifique à l'immobilier (particuliers ou entreprises, achat ou location, robien ou borloo, etc....) aux internautes français, dans le but de devenir un portail de référence, source incontournable d'informations sur le sujet.   

Vous y êtes ? Bien. Maintenant, je ("internaute lambda") cherche du contenu spécifique à l'immobilier sur Internet, et je tombe sur cette Web TV. Je me lance alors dans une émission spécialement dédiée à l'achat d'un bien immobilier, et je tombe sur le billboard publicitaire d'une société de courtage, ou d'une compagnie d'assurances immobilières.

Bilan : je suis demandeur d'informations ciblées, et je me trouve en présence de publicités en rapport avec le contenu que je cherche, donc susceptibles de m'intéresser au même titre que le contenu que je visionne. D’où l’intérêt de ce nouveau type de format.

Pour terminer, je prends le pari que d'ici 5 ans, nos plans média online compteront un grand nombre de Web TV's spécialisées, qui seront bientôt intégrées à nos chères régies.... Et vous ?
 

Autour du même sujet