L’Internet mobile, sujet phare du MWC 2008

Le Mobile World Congress, rendez-vous incontournable de la téléphonie mobile, a ouvert ses portes lundi 11 février 2008. Compte-rendu de cette première journée marquée par la présence inédite de Google.

La 22ème édition du rendez-vous incontournable de la téléphonie mobile, le Mobile World Congress, a ouvert ses portes lundi 11 février 2008, sous le soleil de Barcelone. L'évènement est impressionnant : près de 1.400 exposants, plus de 60.000 visiteurs attendus et de nombreuses annonces à venir. Tous les grands acteurs du marché se doivent d'être présents : opérateurs télécoms, constructeurs de terminaux, fournisseurs de contenus et de services.

Présence en force des grands acteurs du Web

Mais la grande nouveauté cette année est la présence des grands acteurs du Web : Yahoo, Microsoft et Google. Ces derniers ont affiché depuis deux ans une formidable ambition dans la téléphonie mobile, avec la signature de nombreux partenariats et le lancement de plusieurs services mobiles. Yahoo affiche ainsi un stand impressionnant à l'entrée du hall principal avec sûrement quelques annonces à venir.

La veille au soir, Microsoft a été le premier à dévoiler la signature d'un partenariat avec Sony Ericsson, qui va désormais adopter Windows Mobile pour sa nouvelle gamme de terminaux Xperia. Microsoft entend ainsi renforcer sa présence sur le marché grand public des terminaux mobiles, notamment sur les smartphones, qui ont connu un réel engouement avec l'avènement de l'iPhone. Seul Nokia (et évidemment Apple) ne travaille pas avec Microsoft sur ses smartphones.

De son côté, le leader mondial des moteurs de recherche, Google, inaugure aujourd'hui sa première participation au Mobile World Congress, avec comme fer de lance son système d'exploitation pour terminaux mobile, baptisé Androïd. Plusieurs partenaires de Google sont présents à Barcelone, notamment Texas Instruments qui a présenté aujourd'hui deux prototypes équipés de la technologie Androïd. Le stand du concepteur de puces pour mobile ARM a été pris d'assaut, les visiteurs espérant apercevoir leur nouveau prototype de téléphonie mobile, équipé du système d'exploitation de Google. Malgré l'euphorie qui règne autour d'Androïd, Google a souhaité rester discret et dispose uniquement de deux salles de réunions, qui se situent à l'écart des principaux stands.


Le grand absent reste sans doute Apple, qui, malgré le succès de l'iPhone, n'est pas présent à Barcelone et poursuit sa stratégie de communication indépendante.

Les enjeux de l'Internet mobile attirent aussi les constructeurs


Les enjeux liés à l'Internet sur le mobile attirent également les grands constructeurs de terminaux mobiles. Nokia a en effet annoncé ce matin le lancement d'un réseau mondial de publicité mobile, baptisé Nokia Media Network. Ce réseau rassemble près de 70 partenaires, allant des opérateurs mobiles aux fournisseurs de contenus. Nokia profite ainsi de la récente acquisition d'Enpocket en Octobre 2007 pour optimiser son offre de services destiné à la publicité mobile.

L'Internet mobile sera donc l'un des sujets phares de l'édition 2008 du Mobile World Congress. De nombreux opérateurs mobiles proposent désormais de véritables forfaits illimités pour accéder à l'Internet mobile. Les constructeurs, qui réclamaient depuis plusieurs années ce type d'offres, ont décidé d'en profiter également, en annonçant coup sur coup le lancement de terminaux mobiles permettant une utilisation simple et conviviale de l'Internet sur mobile. Nokia a ainsi annoncé l'arrivée du N96, intégrant notamment le HSDPA, le Wi-Fi et le DVB-H avec un stockage digne d'un iPhone (16 Go). De son côté, HTC a mis en avant son dernier né, le HTC P3470, véritable smartphone grand public présenté à un prix public de 450 euros et intégrant EDGE, Wi-Fi et le GPS.

Autour du même sujet