Le bon coup de Canon

Première société d'envergure internationale à annoncer un projet de création d'extension Internet, Canon réalise un beau coup d’éclat. Le Web bascule dans une nouvelle époque.

Coup de théâtre. La semaine dernière, Canon annonçait par communiqué son intention de déposer sa candidature pour l'obtention du .CANON. La société, qui se présente comme le leader des solutions de gestion de l'image, maîtrise manifestement parfaitement la sienne. Prenant tout le monde de court, Canon est la première marque célèbre à officialiser une stratégie Internet basée autour de l'espace personnalisé que représente une extension.
 
Ses concurrents sont laissés sur place, qui d'un coup (de canon, bien sûr) prennent un sacré coup (de vieux, cette fois) face à cet adversaire aussi dynamique que technologiquement dans le coup (de can... OK, j'arrête)...
 
Car si aujourd'hui, pour découvrir le dernier appareil EOS 1000D, il faut passer par une  adresse à grande rallonge, http://www.canon.fr/For_Home/Product_Finder/Cameras/Digital_SLR/EOS_1000D/index.asp, demain, on pourra imaginer un accès aussi simple que http://EOS_1000D.CANON. L'utilisateur y gagne, surtout s'il surfe à partir d'un téléphone ou autre appareil ultra portable, au clavier réduit. Canon y gagne aussi, notamment sur le plan du référencement puisque ces adresses plus simples seront certainement mieux identifiées par les moteurs de recherche.
 
Avoir sa propre extension, c'est surtout pour Canon l'opportunité de fixer ses propres règles. Tous les noms de produits, toutes les marques, tous les métiers du spécialiste de l'image peuvent être déclinés selon ses propres souhaits au sein du .CANON. Ce territoire virtuel deviendra donc forcément le seul véritablement légitime pour les amateurs de cette marque. Internautes de tout type et de tout horizon sauront, à l'avenir, que les informations officielles sur Canon se trouvent forcément derrière une adresse Internet en .CANON.
 
Préempter une extension générique 
Autre avantage pour Canon : s'approprier sa marque, qui reste par ailleurs un terme générique utilisé dans plusieurs langues, au niveau mondial sur Internet. Si demain Canon obtient le .CANON, marchands d'armes et autres amateurs de gros calibres  en tous genres devront s'y résigner : sur Internet, le mot "canon" sera d'abord synonyme d'appareils photos ou de photocopieuses.
 
L'autre grand coup de Canon, c'est justement d'avoir bougé avant les autres. Car depuis la mise en chantier par l'Icann (le régulateur de l'Internet) d'un programme de création de nouvelles extensions Internet en juin 2008, beaucoup de projets se sont fait connaître. Des .PARIS, des .SURF ou encore des .BZH (Bretagne). Mais aucune extension de société n'avait encore été annoncée. Ces dernières ne souhaitaient manifestement pas se dévoiler trop tôt même si, pour une société comme INDOM, qui travaille aux côtés de grandes entreprises, l'existence de projets en gestation était connue.
 
Le .CANON change également la donne sur ce plan là. Oui, les sociétés comprennent le formidable potentiel apporté par une extension Internet. Et maintenant que Canon a tiré le premier, on peut s'attendre à voir d'autres sociétés changer leur fusil d'épaule et, surtout, sortir leurs munitions.
 
Assurément, pour un premier projet d'extension d'entreprise, le .CANON ne manque pas de panache. De plus, cette initiative renforce indirectement la pression sur l'ICANN. Avec des acteurs de cette envergure officiellement sur les rangs pour l'obtention de leur extension, le régulateur de l'Internet ne peut plus se permettre d'accumuler les retards.
 
Alors rendez-vous en 2011, lorsque l'ICANN donnera le coup d'envoi de ce programme et commencera à accepter les dossiers de candidatures, pour découvrir les autres firmes mondiales qui suivront ce premier coup... de Canon.

Autour du même sujet