Le levier marketing le plus puissant : la recommandation.

En terme marketing, le levier le plus puissant est, sans aucune hésitation, la recommandation d’une connaissance.

Rien de tel pour une marque ou un produit que de rentrer dans le quotidien des prospects avec un ambassadeur de choix : une connaissance de la cible. En effet, tout individu est plus enclin à faire confiance à son propre réseau (qu'il soit personnel ou professionnel) pour valider ses choix de marque qu'à la meilleure création publicitaire.

Toute la problématique aujourd'hui est donc d'inciter les internautes à devenir « ambassadeur » de la marque. De nombreux annonceurs lancent donc des pages fans sur les réseaux sociaux, des modules de parrainage sur leur site et des sites événementiels pour faire interagir les internautes et leurs amis.

La première mécanique, la plus facile et la plus accessible, est de mettre en place un jeu-concours et d'intégrer une mécanique de parrainage incitivé (plus de chances de gagner) en cas d'inscription des amis au jeu-concours. La rapidité de mise en place, ainsi que la volumétrie du recrutement sont des avantages indéniables de cette mécanique, toutefois, la qualité de recrues est assez faible, la promesse n'étant pas une promesse produit mais de gain ponctuel. Il faut donc ensuite, comme toute base, travailler les prospects inscrits, les segmenter, les qualifier, ce qui demande beaucoup de temps.

Une seconde mécanique consiste à créer un blog, une page sur un réseau social, afin de « communiquer » avec les internautes et qu'ils mettent sur leur propre « mur » leurs réflexions, leurs réactions. Cette pratique, de plus en plus en vogue permet de collecter des Fans et de communiquer vers eux de manière plus ludique et moins intrusive au niveau de la perception (les réseaux sociaux étant considérés par les internautes comme moins permissifs qu'un emailing). Charge ensuite à la marque de faire vivre régulièrement le produit en proposant des événements, des actions et des promotions (mais pas uniquement commerciales). Ce mouvement est très fort; le F-commerce qui se développe de manière importante depuis quelques mois en est l'une des illustrations.

Une troisième méthode consiste, et c'est une nouvelle tendance, a faire du shopping-gaming social. Ces applications et sites web s'appuient sur le réseau pour générer des challenges, des prises de position pour défendre un produit, un service. Les internautes se « battent », se mettent en « clans » pour obtenir des services et produits désirés. Des promotions, des réductions, des goodies sont ainsi proposés à cette  « micro-communauté produit/service » afin de la fidéliser et de la rendre encore plus « ambassadrice ». Cette tendance lourde démarre progressivement et devrait modifier les habitudes des e-consommateurs sur leur perception des marques sur Internet.

De nombreuses mécaniques sont développées mais toutes sont désormais tournées vers la relation des internautes entres eux, l'e-commerce doit maintenant intégrer le social commerce dans sa stratégie afin d'être visible et efficace sur le net.  Les réseaux sociaux bouleversent la manière dont les internautes appréhendent les marques, ils sont désormais au coeur de la stratégie et les annonceurs doivent mettre en place une relation multi-niveaux avec eux afin de répondre à leurs attentes, de maitriser leur réputation et de transformer les défenseurs de la marque en véritables ambassadeurs.

Autour du même sujet