Accélération de sites Web : la maitrise intégrale du Web grâce au Multi-CDN

Si les créateurs d’entreprises se concentrent sur la recherche de nouveaux leviers de croissance pour le e-commerce, les sociétés déjà présentes sur la Toile ont des préoccupations plus pratiques : comment rendre leur site web accessible 24/24h par tous les internautes où qu’ils soient dans le monde ?

Nous avons tous déjà abandonné une recherche voire même un panier sur un site web que nous trouvions trop lent…

Si, il y a une dizaine d’années, les solutions d’accélération de l’affichage de contenu étaient considérées comme un plus, l’alourdissement des sites web et l’explosion du nombre d’internautes font qu’elles sont aujourd’hui incontournables pour toute société cherchant à asseoir sa notoriété sur Internet. Proposer une offre ou un service original est certes une priorité pour les e-commerçants, mais la part belle est de plus en plus donnée à la performance du site. Pour illustrer ce propos, notons qu’Amazon a estimé que 100 millisecondes de temps de chargement supplémentaires entraînent 1% de ventes en moins !

Le Content Delivery Network (CDN), en tant que réponse à cette problématique, est ainsi devenu une technologie incontournable dans le monde du e-commerce.

Le CDN : définition… et limites

Le CDN réplique certaines données d’un site internet sur des serveurs relais, situés à proximité des internautes, de façon à améliorer les temps de chargement et donc de réponse. Chaque internaute, au moment de la lecture du contenu, accède au serveur relais le plus proche de lui et non au serveur d’origine. De nombreuses sociétés développent ainsi leur e-business sur des marchés lointains, éloignés de leurs serveurs d’origine, grâce à un CDN. Néanmoins, ils existent plusieurs limites, principalement de temps et d’espace, à cette organisation.

La performance d’un opérateur de CDN est intimement liée à ses points de présence ou à ses accords avec d’autres opérateurs pour assurer le relais des données. Or, aucun opérateur à ce jour ne couvre de façon optimale 100% du territoire mondial. Prenons l’exemple du leader du marché : il couvre plus de 1000 réseaux… mais sur 34 000 existants dans le monde, soit seulement 3% du réseau mondial ! Également, au cours d’une même journée les fluctuations de temps de réponse peuvent être importantes, et mêmes pénalisantes. Les performances de chaque opérateur de CDN varient ainsi selon l’heure de la journée.
Enfin, certains pays ont tout simplement un opérateur national incontournable, comme Ngenix en Russie, par exemple.

Le multi-CDN, une réponse évidente à la performance des sites web

Pour pallier ces contraintes, les entreprises peuvent aujourd’hui faire le choix d’infrastructures de diffusion multiples, au plus près des utilisateurs ou des applications web. Un tel choix permettrait aux entreprises d’être au commande de 34 000 réseaux associés sur près de 200 pays… et ainsi de dépasser les limites d’un hébergement classique.
Le principe de fonctionnement de ce type de service est simple. Une collecte d’informations liées à l’ISP (Internet Service Provider) et à la localisation géographique, est réalisée à chaque chargement de pages par l’ internaute. Ces données permettent d’avoir en temps réel un véritable état de fonctionnement des réseaux de CDN, et de load-balancer les utilisateurs vers l’opérateur le plus performant en quasi temps réel.
Cette solution permet ainsi d’analyser le comportement des 25 opérateurs majeurs de CDN, à partir de 200 pays. Le résultat est significatif, et immédiat.

Pour un site hébergé en France, l’amélioration  des  temps de latence pour un internaute basé en France sera de l’ordre de 30% d’un CDN unique à un multi-CDN, et de 300%  pour un internaute situé en Chine.

Un exemple significatif: le cas de la Chine

Un internaute chinois a besoin de 12 secondes pour ouvrir un site hébergé dans son pays… et 60 secondes pour un site hébergé en France ! Et les internautes chinois sont loin d’être patients. En effet, d’après une étude China Diligence, 50% d’entre eux déclarent se décourager après 2,6 secondes et quitter le site en question.
Autant dire que le potentiel du marché chinois pour nos e-commerçants dont le site est hébergé dans l’Hexagone, n’est qu’une chimère.

Un hébergement local ainsi que l’adoption d’un multi-CDN est indispensable pour une société qui vise ce marché. De plus, le VPN étant désormais bloqué en Chine depuis peu, la présence du great firewall et les temps de latence inhérents à la géographie du pays rendent donc inévitables l’usage du multi-CDN.

CDN