Nouveaux gTLDs : que sont donc les Conseils de Gouvernance ?

Les Conseils de Gouvernance réunissent les intéressés qui souhaitent participer au développement de nouveaux Registres. Ils représentent un avantage certain pour les utilisateurs, mais pas seulement...

Dès 2014, de nombreux Registres seront lancés et quantité de nouveaux noms de domaine commenceront à apparaître dans les moteurs de recherche et les navigateurs Internet, sur les cartes de visites et les “quatre par trois” dans le métro, à la télévision…
Si la nouveauté sera bien présente dans un univers Internet parfois confus, il est une question que les Registres vont rapidement devoir se poser: comment rendre l’achat de ces noms de domaine “simple” ? Comment faciliter l’accès à ces nouvelles identités - souvent très techniques - aux consommateurs ?

Comment marketer ces nouveaux noms de domaine ?

Arrosage en perspective
Un nom de domaine est unique et les responsables de ces noms de domaine dans les Entreprises le savent bien. Beaucoup se préoccuperont d’enregistrer les noms de domaine qui les intéressent car ils ont déjà un bureau d’enregistrement accrédité (ou Registrar) et il leur suffira de passer commande. D’autres ont un Conseil en Propriété Industrielle (CPI) qui saura leur indiquer qu’ils peuvent aussi s’enregistrer dans la “Trademark Clearinghouse”. Pourtant, si cela peut sembler simple à la lecture de cet article, il faut toutefois noter que très peu de gens savent enregistrer un nom de domaine. Au delà du fait que cela peut être couteux, technique, long, peu sûr et peu intéressant, il faut ajouter également que peu de gens “savent” ce qu’est un nom de domaine.
Si les Registrars ont déjà une clientèle acquise, qu’ils ne manqueront pas d’arroser avec de nombreux e-mails d’information sur la sortie des prochains et incontournables .BIO - .CORSICA - .ARCHI ou .BZH, il est possible que cela ne soit pas suffisant pour que la connaissance de ces nouvelles extensions entre dans les usages.
Alors comment faire pour, en plus d’intéresser l’utilisateur lambda aux noms de domaine, éduquer cet acheteur potentiel ?

Une bonne idée

Le candidat Famous Four Media (FFM) s’est rendu compte très tôt qu’il ne serait pas le seul à lancer de nouveaux noms de domaine.
Lorsque nous avons lancé le .EU chez EUrid, nous étions seuls: c’était facile car l’on ne regardait que nous. En 2014, ils seront plus de 1000 Registres à vouloir faire parler d’eux et cela...en même temps.
Si nous sommes tous d’accord, et depuis longtemps, sur le fait que les utilisateurs ont besoin d’être éduqués, pourquoi donc, en plus d’informer ces acheteurs potentiels par le biais de leur bureau d’enregistrement accrédité, ne pas les faire participer au développement du Registre? Ne seront-ils pas mieux à même, plus que toute autre forme de “communiqué de presse que personne ne lit”, de parler concrètement de noms de domaine?

C’est en ce sens que Famous Four Media a créé les Conseils de Gouvernance. Ces conseils réunissent les intéressés qui souhaitent participer à l’évolution de chaque Registre créé par FFM: pas moins de soixante.
Par exemple: FFM sera le seul candidat à lancer le Registre “.SCIENCE”. Cela veut dire qu’il deviendra la seule structure juridique à piloter la commercialisation des noms de domaine qui se termineront en “.science” (par exemple: www.cité.science) mais aussi, l’évolution éthique et identitaire de ces noms de domaine.
Lorsqu'on travaille pour une éminente structure scientifique, il peut être de bon ton de vouloir participer au développement d’une telle identité numérique, car siéger au Conseil de Gouvernance du .SCIENCE est unique. C’est aussi une opportunité de représenter sa propre communauté scientifique, de rencontrer d’autres éminents représentants, de devenir un relais d’information, de faire passer un message mais aussi et surtout...d’être vu car ces rendez-vous seront publiés et leurs membres...cités. En terme de crédibilité et de visibilité, cela veut dire beaucoup.

Autour du même sujet