Quel est le niveau de demande pour vos produits ?

Maintenant que je vous ai donné des pistes pour choisir quels produits vendre sur votre boutique en ligne, il faut encore les confronter à la réalité du marché.

Si votre produit remplit à plusieurs des critères de sélection vus la semaine dernière, mais que le niveau de demande est insuffisante ou que la compétition est trop importante, ce n’est pas un bon produit !

1) Combien de clients potentiels pour votre entreprise ?

Pour le savoir, j’aime bien utiliser Google Keyword Planner. Cet outil va vous permettre d’évaluer le volume de recherche pour un mot clé/une expression donnée (en gros, le nombre de personnes qui cherchent vos produits potentiels tous les mois). 2 conseils d’utilisation importants :
  • Consultez uniquement les résultats locaux (France) sinon vous prenez le risque d’évaluer des marchés sur lesquels vous n’allez probablement pas vous lancer immédiatement (les États-Unis par exemple)
  • Ne limitez pas votre recherche au nom précis de votre produit/marque. Testez aussi les expressions de « longue traîne »
Voici un exemple :
Imaginons que vous vendiez la GoPro.  Go Pro Hero3 (un des modèles les plus populaires) ou accessoires GoPro sont des variations de votre mot clé principal. C’est vraiment important que vous fassiez cet exercice de recherche d’expressions de “longue traîne” car vos mots-clés principaux ne représenteront qu’une petite part du trafic total de votre boutique en ligne.  Même en vous classant en première position dans Google sur cette expression, vous obtiendrez au maximum 30% du volume de recherche correspondant. La vérité, c’est que 80 % à 90 % de votre trafic sera généré par des recherches de longue traine liées à votre mot clé principal.

2) Quelle évolution de cette recherche à travers le temps ?

Utilisez Google Trends pour le terme Go Pro et GoPro et les termes similaires (par exemple : Caméra) pour établir une comparaison des intérêts de recherche. Cliquez ici pour voir le rapport complet. Dans l’exemple du lien ci-dessus, vous pouvez vous rendre compte que le volume de recherches pour le terme GoPro ne fait qu’augmenter depuis deux ans pour dépasser le nombre de recherches de Caméra en Mars 2012.
Si vous filtrez les résultats de recherche en les limitant à Google Shopping, vous aurez une idée encore plus précise de l’évolution du volume de recherches commerciales. De cette manière, vous ne prenez pas le risque de confondre l’intérêt grandissant pour une question d’actualité (par exemple, si l’entreprise qui fabriquait la GoPro faisait régulièrement la une des journaux pour une affaire de vol de brevets...) avec un véritable désir des personnes de se procurer vos produits. 

3) Est-ce que je peux vérifier le niveau de demande de mes produits ?

Oui ! Vous ne devriez jamais dépendre à 100 % de Google. Cette règle s’applique aussi bien à l’évaluation du potentiel de votre idée de produit qu’à la génération de trafic pour votre boutique en ligne. La bonne nouvelle, c’est que plus de 25 millions de Français sont inscrits sur Facebook et que vous allez pouvoir vous appuyer sur leur outil de création de publicité pour valider le niveau de demande de votre marché.
Cliquez sur ce lien pour tester la création d’une publicité. Créez une publicité fictive limitée aux utilisateurs habitant en France (et pourquoi pas la Belgique et la Suisse), ayant plus de 20 ans (en-dessous, ils n’ont probablement pas les moyens de s’offrir notre produit) et qui ont un intérêt déclaré pour le nom de votre produit/de votre marque. Dans le cas de la GoPro, nous avons 380 000 clients potentiels. Pas mal, non ?

4) Quel est le niveau minimum de demande nécessaire pour commercialiser vos produits ?

Si vous utilisez Google Keyword Planner, vérifiez que votre mot clé principal représente au minimum 3 000 recherches par mois sur votre zone (dans notre cas, la France) et que cet outil vous suggère une douzaine de variations de longue traine.  Pour ce qui est de Facebook, un minimum de 36 000 personnes ayant un intérêt précis pour votre produit est une bonne règle empirique.
Sans un volume suffisant de recherches, il est inutile de perdre votre temps à évaluer un marché sur d’autres critères. Si votre produit est toujours en lice, soyez attentif à ma prochaine chronique ! Je vous expliquerai comment espionner vos concurrents pour déterminer le niveau de risque de votre marché et la valeur monétaire des clients que vous visez.

----------------
Vous voulez d’autres conseils de ce type ? Jetez un œil à l’Université du E-commerce : notre série de cours par e-mail qui va vous apprendre comment créer votre boutique en ligne.

Autour du même sujet