Le Digital : arme de relations massives ?

Le Digital est une merveilleuse boîte à outils qui permet de non seulement de se connecter au monde entier, de créer des relations mais aussi, malgré ce que l'on croit, d'être le lien le plus réel entre les humains ! Le futur du Digital : c'est l'humain et rien que l'humain !


Jeudi 9 Janvier 2014, 8H30, Maison de la Chimie, intérieur jour, le WEB2B2014, des personnes rassemblées pour échanger et être convaincues que le Digital c’est mieux que bien !
Des origines différentes, des horizons divers, beaucoup de femmes (quelques hommes quand même, il en faut bien afin de pouvoir respecter la parité ! ), des inconnus et des personnalités tous mélangés, tous au même niveau, le meilleur : celui de la simplicité et du partage.
Mais partout la même phrase qui revient comme un gimmick :
quel plaisir de faire enfin ta connaissance, de te rencontrer en réel, depuis le temps que l’on échange par Twitter (et autres réseaux…mais en définitive assez peu ! )
Certains disent même IRL : In Real Life, mais bon dans un monde où les acronymes sont légion, la vie réelle ou la réalité nous ira même mieux. Ça fait plus vrai et c’est bien le but.
Pourtant tout n'est pas rose dans l'utilisation des réseaux sociaux et autres outils que nous offre le Digital, en effet les médias ne se gêne depuis longtemps pour diaboliser dés son arrivée toute nouvelle technologie de masse ou s’adressant à une large tranche de la population.

Donc dans le désordre, le tiercé non gagnant, des rumeurs et préjugés sur le Digital et ses outils sur les 30 dernières années :
et en même temps l’économie d’eau rend cela très écologique non ?), obèse ( ben oui la livraison de nourritures ne livre rien en dessous de 1000 calories ! ) et donc totalement associable ( être sur les réseaux sociaux ce n’est pas forcément être ou devenir sociable ), résultat : un nouveau modèle de femme ou d’homme des cavernes, connecté au monde entier mais totalement seul et une image peu fidèle à la réalité ?
Bref l’antithèse parfaite de Robinson Crusoé : on est seul sur son île mais parce que l’on le veut bien et on est sociable uniquement le Vendredi ! (cf. les #FF sur Twitter).
Voilà quel serait tableau si tout cela était arrivé comme prévu par ces fabuleux médias associés à ce merveilleux animal le "quand dira t-on" (on a tous un chez soi, si, si, avouez).
Mais voilà le monde d’aujourd’hui fait mentir les prophètes d’hier.
Pas encore tous Digitaux mais déjà furieusement connectés (quand on le peut bien sûr car le wifi, la 4 ou 5G pour tous sont bien pour demain, voire après demain mais bon… ).
Et tous ces «Connectés» (il avait les «Coloriés» d’Alexandre JARDIN, j’ai mes "Connectés" mais tous des «zèbres» quand même) n’ont semble t-il qu’une seule et même envie, un seul désir…que leurs outils leur rendent le premier et essentiel service : être au monde, être présent physiquement, rencontrer ces autres avatars qui cachent des personnes bien réelles, acheter des produits mais si possible les toucher, les sentir, les ressentir…
Le Digital et l’ensemble des outils connectés qui vont avec, nous réunissent tous sur la grande photo «The Big Picture" et chacun y désire plus que tout une place.
Pas de Digital sans humain donc et pas de relations humaines sans Digital.
Mais jusqu'à quel point ?
Car si la démonstration est faite qu’au travers du Digital, des réseaux sociaux et du Web c’est en fait l’accès à l’autre plus qu’à l’information que nous cherchons, que cela dit-il de notre époque, de notre futur ?
Peut être, pour être simple et sans rentrer dans trop de considérations philosophiques, que c’est bien la nature qui choisit, elle reprend ses droits où que ce soit et qu’importe les circonstances, la vie trouve et trouvera toujours son chemin, la fleur peut naître dans le désert le plus aride. On cherche avant tout l'autre.

Le Digital est donc bien avant tout une formidable "arme de relations massives"

Alors à vous les sceptiques, les disant non d’abord, les "refuseurs d’avenir"…traversez ce miroir et vous verrez qu’en utilisant la puissance des réseaux sociaux et du Web vous allez enfin devenir citoyen du monde mais surtout acteur et citoyen de votre propre monde.
Créez votre vérité, créez des amitiés et des rencontres inespérées…et comme le dit si bien une publicité pour des gâteaux, ensemble "ouvrons le champ des possibles !".
Le Digital est là et il n’est plus temps de discuter (même si cela se fait encore beaucoup ! ) sur le fait de savoir si les entreprises et les hommes doivent ou non l’adopter, l’intégrer, faire de son usage un réflexe naturel…la question désormais est de savoir comment bien le faire et le faire bien.
Mais comme j’entends déjà certains contradicteurs, oui le Digital n’est pas une baguette magique, oui il n’y a pas d’obligation vitale à être sur les réseaux sociaux ou partout sur la toile pour rencontrer d’autres humains, on peut même très bien vivre sans il paraît ( pour ma part j’avoue que c’est bien trop tard, je suis déjà digital addict).
L’art discret de la déconnexion devient même un phénomène de société dont la rumeur s’élève doucement : http://www.konbini.com/fr/3-0/paul-miller-journaliste-deconnecte-internet-an/
Mais sérieusement pourriez – vous maintenant qu’ils font partie de vos vies cesser d’utiliser le téléphone, la voiture, l’avion, le train, l’électricité, l’eau courante (et chaude), le chauffage, votre téléphone portable, votre ordinateur portable ou non…

La Révolution Digitale n’est pas un mythe, pas une mode, c’est un nouveau mode de vie et de pensée

Être Digital, c’est bien plus qu’être simplement connecté (et non malgré ce que j’ai entendu il ne suffit pas d’utiliser une tablette ou de posséder un site e-commerce pour une entreprise pour se considérer comme Digital !).
Être Digital, c’est penser son temps différemment, être aux autres, avoir la parole libre, posséder une liberté exacerbée par les canaux d’action et de communication, innover et utiliser la carte blanche offerte par les outils digitaux pour créer du lien, du bien et du bien être.
Si Moulinex nous a fait croire qu'il désirait libérer la femme, le Digital nous libère vraiment selon nos envies, il est l’outil qui permet presque tout… Michel SERRES évoque une 3ème révolution après l’écriture et l’imprimerie, celle Digitale.
L’avenir du Digital c’est l’humain et la vie bien réelle, alors n’ayez plus peur et rejoignez la "Digital Generation".
Ce qui nous trouble certainement est que l’avenir n’est plus vraiment pour demain, il est désormais inscrit dans notre présent, il nous observe, nous accompagne au quotidien, il est notre ombre, notre reflet dans la glace et fixe son pas sur le nôtre.
Au plaisir de vous rencontrer donc très bientôt IRL pour continuer à parler du Digital.
Tant que nous parlerons du Digital dans de belles conférences c’est qu’il sera encore nécessaire de rassurer humains et entreprises sur sa formidable utilité…et mon petit doigt me dit (premier objet connecté de l’histoire ! ) que nous ne sommes qu’au début de l’aventure…
Digitalement et Humainement vôtre.

Autour du même sujet