Le nouvel Internet se lance

Le 15 avril 2015, le projet français Frogans a enfin vu le jour. Il propose de nouveaux sites - moins chers, plus faciles à télécharger et plus internationaux - pour simplifier la publication de contenus sur Internet.

15 ans, c'est long ! Mais ce temps a été nécessaire pour permettre aux équipes du Projet Frogans de réaliser un rêve aussi fou qu'ambitieux : démocratiser la publication de contenu sur Internet !

Actuellement, seule possibilité pour mettre du contenu en ligne : le Web. Une "couche logicielle" comme l'appellent les experts, qui a maintenant plus de 25 ans. Depuis, plus rien. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le média le plus impactant pour la diffusion de l'information depuis l'invention du papier n'a pas évolué depuis sa création par un certain Tim Berners-Lee.

Frogans ambitionne de remédier à cette situation en proposant une nouvelle couche logicielle permettant de faire fonctionner des sites Frogans, différents des sites Web.

Des sites utilisables partout

Ces derniers se lisent à l'aide d'un navigateur dédié, appelé Frogans Player. Ils n'ont pas de forme définie et sont de petites tailles, leur permettant d'être chargeables même dans des situations de bande passante très faible (le métro par exemple) ou sur des appareils à faible capacité. Car même si la navigation Internet est de plus en plus mobile, tout le monde n'a pas le dernier smartphone...

Surtout, les sites Frogans sont toujours affichés de la même façon. Finies les habitudes de navigations et les fonctions qui diffèrent de machine à machine. Qu'il soit visionné sur un smartphone ou un PC de bureau, un site Frogans est toujours identique et s'utilise de la même façon.

Voilà qui fait baisser la charge de développement de ces sites. Le développeur n'a en effet plus besoin de multiplier les versions en fonction des différents appareils. Les coûts baissent aussi côté utilisateurs, puisque le plus bas de gamme des appareils donnera quand même un résultat de qualité avec un site Frogans.

La technologie développée autour des sites  Frogans ne brigue pas la place du Web. Bien au contraire, c'est une saine coexistence qui est visée. De la même façon que les messageries instantanées n'ont pas remplacé l'email, mais ont plutôt ouvert d'autres possibilités.

Priorité aux marques  

La première étape dans le déploiement des sites Frogans a commencé le mercredi 15 avril 2015 avec l'ouverture de la périoded'enregistrement des adresses permettant de naviguer vers les sites Frogans.

Même s'ils s'enregistrent pour un an ou plus, ces adresses Frogans sont différentes des noms de domaine. Déjà ils peuvent s'inscrire nativement dans plus de 170 langues, donnant ainsi aux sites Frogans un potentiel vraiment mondial. De plus, ces adresses ont un format différent de ceux des noms de domaine traditionnels. A l'instar du @ pour l'email, les adresses Frogans ont leur propre identifiant, en l'occurrence l'étoile (*).

Depuis le 15 avril, donc, les détenteurs de marques pourront enregistrer leurs adresses Frogans. Ils ont deux mois pour le faire, avant une ouverture plus large permettant l'enregistrement de termes génériques, géographiques, communautaires…

Ensuite, le navigateur Frogans Player sera mis à disposition gratuitement. En attendant les premiers services autour de cette technologie visant à rendre l'Internet encore plus accessible, et toujours plus polyvalent. Ce sont ces services qui permettront à un écosystème de voir le jour autour de la technologie Frogans, et donc de faire souffler un vent nouveau sur l'Internet.

Autour du même sujet