E-commerce : guide de survie pour le Black Friday 2015

Comme chaque année, le dernier vendredi du mois de novembre, les sites de vente en ligne vont connaître un pic d’affluence soudain et temporaire à l’occasion du Black Friday. Les e-shops ont donc besoin de préparer leurs réseaux informatiques s’ils ne veulent pas qu’un bug vienne paralyser les commandes.

Qu’il s’agisse du nombre de commandes ou de visites, les e-commerces connaitront obligatoirement un pic d’activité rapide, et ce dernier risquera de se prolonger avec les achats de Noël. Les e-commerçants se doivent donc d’offrir une expérience d’achat fluide et rapide aux internautes tout en assurant le bon fonctionnement des tâches de fond, tels les inventaires, les paiements, etc.

Multiplication des commandes, accroissement du nombre de visites, nouveaux comptes utilisateurs créés, mails envoyés au service client, et retours produits…Un grand nombre de données submergera bientôt les réseaux, augmentant ainsi le risque de problèmes informatiques. Un seul bug pourrait paralyser le site Internet, qui ne serait alors plus apte à répondre aux requêtes, nuisant ainsi au chiffre d’affaires de la société mais aussi à la relation client. Les administrateurs systèmes doivent dès à présent effectuer les vérifications de dernière minute sur leurs réseaux afin d’assurer de bonnes performances.  

La plupart des sociétés possèdent déjà des solutions de surveillance et de gestion réseau, plus ou moins complètes en fonction de leurs besoins.  Mais en prévision de cette hausse d’activité, il faut que les administrateurs réseaux passent en revue les outils utilisés et jugent leur pertinence en cas de forte affluence de données.

Une bonne stratégie de monitoring réseau répond à trois impératifs : 

-      Un tableau de bord unifié et intuitif : de nombreuses entreprises ont multiplié au fil du temps les outils de contrôle réseau, et ces derniers ne sont pas forcément capables de communiquer entre eux.  Pour avoir une vision globale du réseau et déceler facilement les anomalies, une interface et un tableau de bord unique sont impératifs.

-      Une priorisation : la bande passante est utilisée par diverses applications, certaines plus importantes que d’autres pour l’entreprise. En cas de pic d’activité, comme ce sera le cas vendredi, il faut prioriser de manière à éviter de pénaliser les tâches essentielles. Ainsi, les applications critiques pour l’entreprise – comme le site de vente en ligne – ne risque pas d’être indisponibles

-       Une automatisation : l’automatisation est impérative si l’équipe informatique ne veut pas perdre de temps à effectuer certaines tâches répétitives. Cette dernière permet de repérer en amont les éventuels problèmes de performances et leurs causes afin de mettre en place des alertes et des réparations automatiques garantissant la disponibilité continue du réseau. L’anomalie sera alors réparée avant même que les employés, ou les clients, aient pu sentir un ralentissement dans le traitement des données.

 Les administrateurs réseaux doivent donc anticiper et prioriser. Les acheteurs vont se précipiter vendredi sur les sites de vente en ligne, le réseau et l’équipe informatique doivent alors être sur le qui-vive afin d’éviter le fameux « site en maintenance », qui pénaliserait le chiffre d’affaires.

Réseaux / Relation client