Le téléphone mobile a déjà dématérialisé votre point de vente

Jusqu’au début des années 2000, une marque pouvait avoir tous ses clients enregistrés et connus. Aujourd’hui, n’importe quel client a déjà un accès à tous ses achats passés et à venir, dans sa poche.

Aujourd’hui, plus de 4,5 milliards d’individus dans le monde possèdent un téléphone mobile.

Aux Etats-Unis, 50% du temps passé en ligne se fait depuis une application mobile. 50% des ventes en commerce en ligne sont réalisées depuis un mobile.

D’ici 2017, 80% des adultes de la planète auront accès à un mobile.

De plus, les smartphones ne sont pas uniquement utilisés qu’en mobilité, ils sont bel et bien utilisés constamment, notamment à la maison et même lorsqu’il y a disponible, à portée de main, un ordinateur ou une tablette.

Aucun doute, le smartphone est le moyen privilégié d’interaction avec son écosystème (famille, amis, travail, marques...).

Le mobile modifie la relation à la marque

Le mobile donne de la puissance aux consommateurs et demande aux marques de penser «mobile first ». Il y a aujourd’hui consensus sur le fait que les consommateurs utilisent leurs mobiles pour se rendre au point de vente (géolocalisation, réductions, avis …) mais aussi en point de vente (showrooming, comparateurs, avis, …). Bonne nouvelle : les détenteurs de smartphones achètent plus. 


Que les commerçants le veuillent ou pas, tout produit vu, essayé et aimé dans une boutique est immédiatement disponible sur Amazon ou eBay. Idem en banque ou en assurances où le smartphone livre en temps réel la liste des meilleurs taux en ligne.

Le mobile est le moyen d’interaction le plus évident entre une marque et ses clients. Néanmoins, liberté, choix et protection de la vie privée comptent parmi les exigences les plus fortes des clients.


Etats-Unis / Mobilité