Avec la réalité virtuelle, le magasin dépasse la fiction !

Dans le secteur du Retail, la réalité virtuelle permet déjà de faire entrer la fiction dans la réalité. Et de placer, plus que jamais, le magasin au cœur du commerce et de la relation client.

La réalité virtuelle fait partie des innovations technologiques les plus porteuses de ces dernières années. Elle a aujourd’hui atteint un niveau de maturité suffisant pour trouver de très nombreux domaines d’applications et révolutionner certaines pratiques. Jeux vidéo, secteur médical, tourisme, immobilier, … qu’il s’agisse d’efficacité métier ou d’expérience utilisateur, la réalité virtuelle ne semble pas avoir de limites. Dans le secteur du Retail, elle permet déjà de faire entrer la fiction dans la réalité. Et de placer, plus que jamais, le magasin au cœur du commerce et de la relation client.

La réalité virtuelle (dont la réalité augmentée, qui en est une déclinaison) apporte depuis quelques années des innovations aussi spectaculaires qu’efficaces à de nombreux métiers. Dans le domaine de la médecine, elle assiste et aide le chirurgien dans ses gestes opératoires. Dans l’univers des jeux vidéo, les lunettes Oculus Rift permettent une immersion totale dans des mondes virtuels et concrétisent enfin le rêve de plusieurs générations de gamers. Dans le tourisme, la réalité virtuelle permet de visiter des cités perdues ou des quartiers tels qu’ils étaient il y a plusieurs siècles. Toutes ces applications bénéficient aussi bien à ceux qui en profitent qu’à ceux qui les proposent. Les premiers découvrent des expériences nouvelles et attractives ; les seconds ont accès à une toute nouvelle source d’informations liées aux préférences et usages des premiers. 

Dans le domaine du Retail, où en est-on ? 

Des innovations au service du consommateur
Il y a plusieurs années, Ikea a été l’une des premières enseignes à proposer des représentations en 3D à ses clients, afin qu’ils puissent visualiser leur future cuisine. Aujourd’hui, la réalité augmentée permet d’aller beaucoup plus loin. Assis dans son fauteuil chez lui, tout un chacun peut visualiser en direct, via sa tablette et l’application de l’enseigne, si tel ou tel modèle lampe ou de canapé irait bien dans son salon. Le géant du meuble permet également aux clients de certains de ses magasins de s’immerger dans une cuisine en taille réelle via un casque de réalité virtuelle. Le client peut ainsi visualiser, configurer, essayer et tester avant d’acheter. 

Uniqlo est un autre exemple d’enseigne pionnière en matière de réalité virtuelle. En 2012, elle a installé un premier Magic Mirror dans son flagship de San Francisco, permettant aux clients de visualiser plusieurs couleurs pour un même vêtement, sans avoir à l’essayer à chaque fois. Depuis, l’enseigne a fait des émules et le Magic Mirror est utilisé par un nombre croissant de magasins, notamment dans le domaine de l’habillement, de la joaillerie ou de l’optique. 

Ces quelques exemples montrent comment la réalité virtuelle peut apporter un vrai bénéfice et un vrai confort au client. Elle rend l’expérience de shopping à la fois plus ludique et plus facile. Sans parler du temps qu’elle fait gagner aux vendeurs en magasins, qui ont beaucoup moins d’articles à manipuler, à replier et à replacer dans les rayons et présentoirs. 

Le côté spectaculaire que procure la réalité virtuelle représente également un atout redoutable pour la notoriété d’une marque ou d’une enseigne. Un client ayant testé un miroir virtuel dans un magasin ne manquera probablement pas de parler de cette expérience à son entourage et sur les réseaux sociaux, bien sûr. Attirant d’autres clients désireux d’essayer, eux aussi, ce miroir magique. 

Le magasin à la pointe du shopping … et de la connaissance client

Après un bref moment de doute quant à sa pérennité face au boom du e-commerce, le magasin est rapidement revenu au cœur de de l’expérience et de la relation avec le client, et donc de la stratégie des marques. Loin d’éroder son rôle, le digital profite au contraire au magasin qui devient le lieu de convergence du online et du offline. 

La réalité virtuelle est en train de s’imposer comme l’une des composantes clés du magasin connecté, offrant des perspectives particulièrement prometteuses et enthousiasmantes pour le client. Mais pas seulement pour ce dernier. 

La réalité virtuelle est aussi en train de devenir une source d’informations très précieuses sur les goûts des clients, leurs préférences pour tels ou tels modèles, la manière dont ils assemblent vêtements et accessoires, etc. Des enseignements qui peuvent aller plus loin encore : une enseigne pourra, par exemple, vérifier quelles sont les couleurs que les clients préfèrent essayer en fonction de la météo. 

De quoi affiner encore davantage la compréhension des comportements de shopping et le trafic en magasin – et donc le merchandising produit, l’aménagement des espaces de vente et l’efficacité commerciale. 

Cette réalité virtuelle pleine de potentiel et de promesses pour le consommateur représente une vraie opportunité pour les marques et les enseignes. A condition de savoir intégrer cette innovation à la fois dans leur offre de services en magasin et dans leurs dispositifs de collecte des données client. Car la réalité virtuelle va sans aucun doute ouvrir de nouveaux horizons de connaissance client qui étaient jusque-là au mieux vaguement appréhendés de manière intuitive, sinon complètement ignorés. 

Innovation / Relation client