3 erreurs fatales de traduction si vous voulez conquérir le marché allemand

L’adaptation d’un texte à la culture locale, le choix des bons mots-clés et la prise en compte des différents dialectes sont les principaux facteurs de succès lorsqu’on envisage de traduire une boutique en ligne en allemand.

L'Allemagne, un marché si proche et pourtant si éloigné. Ayant pu acquérir de premières expériences dans l’e-commerce français à travers des stages, je voudrais partager avec vous les erreurs les plus courantes lors de la traduction d'une boutique en ligne pour doper votre développement en Allemagne. 
Erreur no. 1: Il n'y a pas d’adaptation du contexte culturel

Il est essentiel d‘adapter un texte culturellement aux clients potentiels pour s’assurer que le message passe. Malheureusement les langues ne décrivent pas une même idée de la même façon. C’est la raison pour laquelle vous devriez toujours travailler avec des traducteurs vivant dans le pays de destination du texte et qui connaissent bien la culture locale à laquelle vous voudriez vous adresser. Dans le meilleur des cas, vous confiez la tâche de la traduction à une personne dont l’allemand est la langue maternelle. Prenons ici l’exemple des tailles habits qui ne sont pas les mêmes dans les deux pays.

Erreur no. 2: On identifie pas les bons mots-clés

Une simple traduction des mots-clés n’est pas recommandée, car ceux-ci sont ancrés dans la culture locale. Ils dépendent de comportements et d’habitudes des Allemands. Les mots-clés doivent répondre aux besoins de la population. Il importe donc de recourir à un professionnel natif pour réaliser la recherche des mots-clés. Par exemple, il existe plusieurs termes en allemand pour désigner „jouets“. C’est soit „Spielwaren“ soit „Spielzeug“. Seulement, le nombre moyen de recherches mensuelles pour le terme „Spielzeug“ est bien plus élevé que pour le terme (technique) „Spielwaren“ d’après „Google Keyword Planner“.

Erreur no 3: Les dialectes de l‘allemand ne sont pas pris en compte

Si vous visez le marché „allemand“, sachez qu’il y a des variantes et dialectes. L’allemand est la langue natale d’approximativement 105 millions de personnes en Allemagne, Autriche et en Suisse. Dans la traduction, il faut tenir compte des principales différences en matière de vocabulaire.  Un portefeuille est traduit par „Geldbeutel“ ou „Geldbörse“ en Allemagne tandis qu’en Suisse on dirait „Portmonnee“.

L’adaptation d’un texte à la culture locale, le choix des bons mots-clés et la prise en compte des différentes dialectes sont les principaux facteurs de succès lorsqu’on envisage de traduire une boutique en ligne en allemand. Malheureusement, la tâche de la traduction est souvent considérée de moindre importance ce qui entraîne une mauvaise qualité de traduction. Par conséquent, vous allez souffrir d'une perte de confiance et générer moins de recettes avec votre boutique.

Google / Retail