Le calendrier de l'Avent du programmatique

Chaque jour jusqu'à Noël, un conseil, une statistique ou une définition pour vous rendre incollable sur tout ce qui touche au programmatique avec SpotX.

La chronique du 9 décembre 
Cross screen est la nouvelle norme. La consommation de vidéos sur mobile est en plein essor grâce à la perception d’avoir accès à un flux vidéo illimité. Il y a un clair changement dans la façon dont les consommateurs français appréhendent la télévision traditionnelle, en particulier si l’on considère la jeune génération. En effet, les jeunes veulent pouvoir consommer des contenus vidéos sur différents appareils (tablette, mobile, ordinateur de bureau et TV) où et quand ils le désirent. Par conséquent, les annonceurs et les éditeurs doivent s'adapter à ce paysage numérique changeant en rendant la consommation de vidéos plus flexible.
La statistique du 8 décembre
Selon une étude récente, les jeunes âgés entre 13 et 24 ans regardent en moyenne 22 heures de vidéos numériques par semaine comparé à 8,3 heures de télévision. En moyenne, les 1,350 participants regardent 11,3 heures de vidéos numériques gratuites (c'est-à-dire YouTube) et 10,8 heures de vidéos d'abonnement comme Netflix. Cette tendance grandissante donne aux annonceurs une occasion incroyable de cibler le public désiré avec les publicités les plus pertinentes pour leurs audiences.
L'anecdote du 7 décembre
La French Tech et particulièrement les sociétés offrant des solutions de publicité native ont connu un grand succès à l’échelle internationale. Le concept d'une coopérative d'éditeurs où les propriétaires des médias regroupent leurs inventaires publicitaires ainsi que leurs données est devenu une référence pour d'autres marchés européens et sociétés américaines. Le programmatique a rencontré des challenges liés aux différences entre les besoins des marques en termes de données et les solutions offertes par les éditeurs entraînant des difficultés de croissance pour de nombreux marchés programmatiques. Cependant le marché français est resté stable ce qui a permis de surmonter les hésitations quant au programmatique et les idées préconçues liés à cette technologie.
La statistique du 6 décembre 
Le nombre moyen d’appareils connectés par foyer en Europe de l'Ouest est égal ou supérieur à six ce qui explique pourquoi les consommateurs changent facilement d’appareil selon leurs besoins. C’est une opportunité incroyable pour les marques de créer une stratégie de re-ciblage transparente et cohérente. Les français utilisent en moyenne trois appareils connectés par jour, c’est pourquoi il est important que les marqueteurs comprennent comment leurs clients interagissent avec leurs appareils connectés afin d'atteindre leurs audiences.
L'adieu du 5 décembre 

C'est officiel - à partir d’aujourd'hui, Google cesse de supporter Flash. Il y a un an déjà l'industrie parlait du fait qu’Adobe Systems avait tué Flash le logiciel qui a servi annonces, jeux et vidéos au fil des années aux utilisateurs Web. Les éditeurs et les DSPs doivent améliorer leur technologie afin de pouvoir prendre en charge le successeur de Flash : HTML5.

La définition du 4 décembre
Curated Marketplaces: Les « places de marché organisées » sont une variante des places de marché privées conçues pour répondre aux besoins des annonceurs et aider les éditeurs à manager leurs transactions privées. La différence entre les deux types de places de marché est le nombre de sources d’inventaires disponibles.  Les « places de marchés » organisées regroupent les inventaires de plusieurs éditeurs sur la base d’audiences communes, des catégories de contenu, des profils démographiques ou des objectifs basés sur la performance comme la visibilité. L’offre disponible est présentée à l'acheteur sous une seule identification de transaction, augmentant l'efficacité de celle-ci pour les éditeurs et les annonceurs.
La prédiction du 3 décembre
Les consommateurs français ont adopté la Smart TV plus rapidement que leurs voisins Européens, avec 42% de la population qui en possèdent une - contre 34% en Allemagne et 28% en Espagne. Les générations plus jeunes veulent pouvoir consommer du contenu vidéo sur différents appareils que ce soit leur tablette, smartphones, ordinateurs de bureau ou téléviseurs dès qu’ils le désirent. Par conséquent, les annonceurs et les éditeurs ont dû s'adapter à ce paysage numérique changeant en rendant les méthodes de consommation de vidéos plus flexibles.
La définition du 2 décembre
OTT (over-the-top) : La diffusion de films et de contenus linéaire traditionnelle disponible via une connexion Internet, sur de nombreux appareils, sans que les utilisateurs ne s'abonnent à un service de télévision - câble ou satellite - est classifiée comme OTT. L’OTT permet aux téléspectateurs de regarder un programme télé où et quand ils le désirent. Ceci été boosté par la consommation accrue de médias sur les appareils mobiles.
La prédiction du 1er décembre

D'ici 2020, la majorité des revenus publicitaires vidéo mondiaux (51,4%), soit plus de 2 milliards d’euros, seront générés par le programmatique. En France, ce pourcentage atteindra 54%, plaçant le marché français juste derrière le Royaume-Uni et les Pays-Bas en termes de maturité. Certaines sources affirment même que le marché de l‘adtech français dépassera celui du Royaume-Uni - supposé être le premier marché au niveau européen.

Autour du même sujet