Ces start-up qui surfent sur le durable

Conscients de l’importance que les consommateurs accordent au développement durable, les jeunes startups se lancent dans ce secteur avec des slogans pleins d’espoir et de bonnes intentions.

Découvrons quelques start-ups qui veulent changer la donne et partager des valeurs écoresponsables avec des concepts novateurs.

TakeAway

Le gaspillage alimentaire est un sujet qui mobilise de plus en plus de consommateurs. Avec une population mondiale en constante augmentation), il est de plus en plus urgent pour cette start-up d’encourager les internautes à changer de mentalité. TakeAway propose aux particuliers qui n’ont pas fini leur assiette de mettre leur reste dans des boîtes en carton recyclables et personnalisables, les « gourmet-bags ». On gagne sur tous les plans puisqu’on réduit le gaspillage tout en diminuant également l’utilisation de sacs plastiques.


Phénix

Cette start-up porte bien son nom, car elle surfe sur la demande exponentielle des objets recyclés, une tendance qui explose en France depuis que les consommateurs sont influencés par la récupération. Son ambition est d’atteindre le « zéro déchet » en ouvrant une plateforme qui met en relation les entités qui ont des déchets (hypermarchés, industriels, etc.) et les repreneurs (associations, épiceries, recycleurs).



Selectra 

Selectra propose une plateforme permettant de profiter de réductions et d’offres optimisées dans plusieurs domaines (gaz et électricité, internet et mobile, propane, assurance habitation, domotique, déménagement). Elle offre également la possibilité de comparer les devis ainsi que les factures pour que le consommateur choisisse ses services au prix juste.



Optimiam

Cette application mobile permet de trouver des commerçants à proximité de chez soi qui cassent leur prix sur des produits invendus ou dont la date de péremption est proche. Très pratique, elle résout le problème de gaspillage, permet aux commerçants de réduire leur perte et aux consommateurs de trouver des denrées à petits prix encore bonnes à consommer.



Canibal

La machine de tri interactive de Canibal est destinée aux centres commerciaux, aux espaces publics et aux entreprises qui souhaitent collecter les déchets de boissons. Cette machine est capable de reconnaître, de trier et de compacter les différents types de déchets (canettes, bouteilles ou encore gobelets). Les emballages sont ensuite recyclés et revendus à des entreprises spécialisées. Sur sa façade extérieure, cette dévoreuse de déchets dispose d’une interface interactive proposant des jeux.



Alg& You

Cette start-up souhaite démocratiser la fameuse « spiruline », cette micro-algue aux propriétés nutritionnelles exceptionnelles, en proposant aux internautes de la cultiver chez eux. Ils pourront ainsi disposer d’un complément alimentaire qui apportera du fer, des vitamines, des protéines végétales et des antioxydants qu’ils pourront cueillir directement dans leur jardin et consommer frais. Les algues sont cultivées à l’intérieur d’un cylindre rempli d’eau avec un système de maintien de la température.



Cy-clope

La start-up propose aux entreprises un service de gestion personnalisé de leurs zones fumeurs et plus précisément de la collecte et du recyclage des mégots de cigarette. Les cendriers design sont mis à disposition dans les locaux de l’entreprise permettant ainsi de renforcer la démarche esthétique écoresponsable prônée par la start-up. 



Jean Bouteille

Le concept de l’achat en vrac est intéressant et innovant. La start-up propose en effet, aux supermarchés de vendre les huiles, vinaigres et jus en libre-service. Les produits sont issus de l’agriculture biologique et disposés dans d’immenses fûts. Les clients viennent se servir dans des bouteilles en verre consignées et recyclables pour éviter le gaspillage. Cette technique permet de limiter la production d’emballages plastiques d’une part, et de permettre aux consommateurs de n’acheter que ce qui lui est nécessaire.

Développement durable / Vendre

Annonces Google