Amazon Echo, Alexa : sortie en France, prix, concurrents…

Amazon Echo, Alexa : sortie en France, prix, concurrents… Amazon étend son écosystème avec son haut-parleur connecté Echo capable de répondre vocalement aux questions de ses utilisateurs grâce à l'assistant personnel intelligent Alexa.

[Mis à jour le 29 mai à 14h46] L'assistant vocal d'Amazon Alexa est désormais intégré à l'ensemble des thermostats intelligents du fabricant américain Ecobee. L'IA permet aux utilisateurs de ces objets connectés d'accéder à une série de services grâce à leur voix.

Amazon Echo, le haut-parleur intelligent d'Amazon, est un succès commercial inattendu pour le géant de la vente en ligne, qui espère en écouler plus de 10 millions d'ici la fin 2017. Cet objet connecté domotique, équipé de sept micros et de l'assistant personnel vocal Alexa, espère se faire une place dans le quotidien de ses utilisateurs en répondant à toutes leurs questions grâce à un magasin d'applications vocales appelées les skills.

Après avoir réveillé l'IA Alexa en l'appelant par son prénom, ils peuvent lui demander pêle-mêle de leur lire les dernières infos, une recette de moelleux au chocolat, la météo, de lancer une playlist sur Spotify, ou encore de commander une bicyclette sur le site d'Amazon. Pour ce faire, ils doivent prononcer une phrase bien précise afin de lancer l'application vocale dédiée, comme "Alexa, give me the recipe of the chocolate cake" ("Alexa, donnes moi la recette du gateau au chocolat" en français). L'enceinte communicante répond oralement aux questions.

Amazon met un pied dans la maison de ses clients avec son haut-parleur intelligent Amazon Echo. © Amazon

Amazon Alexa

Développé par le laboratoire Amazon Lab126, l'assistant personnel Alexa, intégré à Echo, est un logiciel capable de décrypter les requêtes vocales de son utilisateur et d'y répondre avec sa voix synthétique (et uniquement féminine pour le moment). Pour multiplier les possibilités d'interactions entre Alexa et ses clients, Amazon essaye de construire un magasin d'applications vocales aussi large que possible, comme l'a fait dans les années 2000 Apple avec l'Apple Store. Les clients peuvent désormais jouer au Trivial Pursuit avec Alexa via l'application pursuingtrivia, commander vocalement certains de leurs objets connectés, lui demander qui est le Premier ministre français...

En juin 2015, le groupe a lancé un kit de développement pour permettre aux développeurs tiers de concevoir des skills. Amazon organise régulièrement des hackathons pour développer les compétences de son IA, comme l'indique le site de recherche d'emploi pour les informaticiens Devpost. Le savoir-faire de l'IA ne cesse depuis de s'étendre : dotée d'une centaine de skills seulement au premier trimestre 2016, Alexa en totalisait 10 000 un an plus tard, comme le montre le graphique ci-dessous dont les chiffres sont tirés d'un communiqué du groupe.

Au premier trimestre 2017, 10 000 skills développées par des tiers étaient disponibles sur Echo. © JDN

Le géant du e-commerce multiplie également les partenariats pour intégrer son assistant personnel dans des appareils conçus et fabriqués par des entreprises tierces. En janvier 2017, le Consumer Electronics Show de Las Vegas a été l'occasion pour le groupe d'annoncer une longue série de collaborations et de réaliser une démonstration de force face à ses concurrents, comme le souligne BBC News. Alexa est désormais intégrée dans les machines à laver de Whirlpool, les frigos de LG et les enceintes de Lenovo. Les véhicules de Ford équipés de la solution d'info-divertissement Sync 3 seront eux aussi dotés de cet assistant personnel à l'été 2017 dans le monde entier. Il suffit à l'utilisateur de parler à son haut-parleur intelligent pour lancer automatiquement une machine ou mettre en route la musique dans sa voiture.

Amazon Echo en France

Commercialisé aux Etats-Unis depuis juin 2015, le haut-parleur connecté n'est pas encore disponible à la vente en France. Amazon, qui a lancé Echo en Allemagne et au Royaume-Uni en septembre 2016, n'a pour le moment pas prévu de date de sortie dans l'Hexagone, et pour cause : le cerveau et la voix de son appareil, l'assistant intelligent Alexa, ne parle pas encore le français. Le groupe de Jeff Bezos n'a pour le moment présenté qu'une version anglaise et allemande de son intelligence artificielle.

Les bilingues impatients peuvent toutefois commander un Amazon Echo depuis la version anglaise, américaine ou allemande du site de vente en ligne et de se faire livrer l'appareil à une adresse physique dans l'un de ces trois pays. Il suffit ensuite de se faire expédier le paquet par une bonne âme ou une entreprise dont c'est le métier, comme le britannique AlfaSent, et le tour est joué.

Prix d'Amazon Echo

Le haut-parleur intelligent de la multinationale vaut 199 dollars pièce aux Etats-Unis et est vendu au tarif de 199 euros en Allemagne et au Royaume-Uni. Qualifié par le Financial Times de réponse d'Amazon aux smartphones, après l'échec cuisant de son propre appareil, le Fire Phone, Echo coûte nettement moins cher que les deux derniers téléphones lancés par Apple. L'iPhone 7 et l'iPhone 7 Plus ont été commercialisés respectivement entre 649 et 849 dollars et entre 749 et 949 dollars aux Etats-Unis au moment de leur sortie. Les revenus générés d'ici 2020 par le duo Amazon Echo et Alexa pourraient atteindre les 11 millions de dollars, selon Business Insider.

Amazon Echo Show

Amazon n'est au départ pas un fabricant de matériel électronique. Le groupe a pourtant décidé, au vu du succès rencontré par son haut-parleur intelligent, de concevoir des petits frères à son Echo. Le dernier-né de la famille, Amazon Echo Show, a été présenté au public le 9 mai et sera commercialisé aux Etats-Unis à partir du 29 juin à 299 dollars. Doté d'un écran tactile, l'appareil permet de passer des appels sur Internet et offre une solution de visioconférence pour la maison. Il est d'ores et déjà disponible en pré-commande aux USA sur le site du géant du e-commerce.

Amazon Echo Look

Echo Look a quant à lui été présenté dans une vidéo le 26 avril 2017 et est depuis commercialisé aux Etats-Unis au tarif de 200 dollars. 

Cet objet connecté est lui aussi équipé de l'IA Alexa et se commande grâce à la voix. Mais il est complété par un appareil photo qui permet à ses utilisateurs de prendre des clichés et des films de leurs tenues vestimentaires pour les partager avec leurs amis sur les réseaux sociaux. Echo Look combine également les avis des fashionista et des photos des dernières tendances collectées sur le net pour donner à son propriétaire des conseils mode.
Ce nouvel appareil, qui permet à Amazon de collecter et d'analyser des clichés prises volontairement par ses clients, donne au groupe la possibilité de constituer des bases de données très riches sur ses clients et de s'infiltrer dans leur vie privée, ce qui ne manquera pas de poser des problèmes légaux de confidentialité des données, souligne The Verge

Amazon Echo Dot

En mars et octobre 2016, Amazon présentait deux versions miniatures de son Echo, appelées Dot. Dotés des mêmes fonctions que leur aîné, les deux appareils, qui ressemblent à des palets de hockey, ont un haut-parleur moins puissant. Ils sont destinés à de plus petites pièces de la maison, comme la salle de bain ou la chambre, alors qu'Echo est plutôt fait pour être installé dans la pièce à vivre. Amazon a également lancé en octobre le système Echo Spatial Perception, qui permet à plusieurs Dot et Echo de collaborer pour qu'il n'y en ait qu'un qui réponde à la question de leur propriétaire. Comme leur taille, le prix de vente des deux versions du Dot est petit : ils ne coûtent respectivement que 90 et 50 dollars. Le produit devient ainsi accessible aux ménages de la classe moyenne et serait même capable de communiquer avec leurs animaux de compagnie, plaisante Amazon dans une campagne de publicité diffusée aux USA.

Concurrents Amazon Echo

Espérant lui aussi mettre un pied dans le logement de ses clients, Google n'a pas mis longtemps à dégainer une version concurrente au haut-parleur intelligent d'Amazon. Son objet connecté Google Home, annoncé en mai 2016, est commercialisé aux Etats-Unis depuis le mois de novembre de la même année. Il intègre lui aussi un assistant personnel maison baptisé Google assistant. L'appareil est, comme Echo, capable de commander les objets connectés de l'appartement de ses propriétaires et de répondre à leurs questions. S'inspirant de la stratégie du site de vente en ligne, Google a ouvert le kit de développement de son intelligence artificielle à des développeurs tiers pour qu'ils l'intègrent à leurs propres objets connectés et qu'ils créent de nouvelles applications.

Apple développe lui aussi en ce moment son propre concurrent d'Echo. Cet appareil, qui sera équipé de l'assistant de la marque à la pomme Siri, serait pour le moment surnommé B238 en interne selon le site Macrumors, largement repris par la presse américaine. Microsoft et Harman Kardon ont également lancé leur enceinte connectée, baptisée Invoke le 9 mai 2017. Elle peut être commandée par la voix car elle est équipée de l'assistant intelligent Cortana développé par la firme de Redmond.

Malgré cette concurrence agressive, Amazon dominera largement le secteur des haut-parleurs intelligents fin 2017. Le groupe détiendra 70,6% des parts de marchés aux Etats-Unis selon une étude du cabinet eMarketer. Google, le numéro deux de ce classement, plafonne à 23,8%.

Caractéristiques techniques

  • Format : le haut-parleur connecté d'Amazon mesure 23,5 centimètres de haut, 8,35 de large et pèse un peu plus d'un kilo.

Connectivité : Echo est doté d'une double bande et antenne wifi pour disposer d'une connexion plus rapide qu'avec un équipement classique. Il embarque également une puce Bluetooth permettant notamment à ses utilisateurs de streamer du contenu audio depuis leur smartphone.

  • Application Amazon Echo : l'appareil se connecte tout simplement au wifi de la maison et se pilote depuis l'application dédiée Android, iOS et Fire OS, le système d'exploitation maison d'Amazon.
  • Audio : Echo est doté de sept micros de qualité, pour capter la voix de son utilisateur même lorsqu'il est à l'autre bout de la pièce. Il est équipé d'un "tweeter" de 5 centimètre, un haut-parleur capable de reproduire des sons aigus, et d'un caisson de basses mesurant plus de 6 centimètres, afin de parler de manière quasi-humaine avec ses propriétaires.

Amazon / IoT