Deloitte étudie la consommation mondiale de téléphone mobile

L'étude sur la consommation du mobile de Deloitte démontre l'importance du Wi-Fi dans les usages par rapport à la 3G.

Dans un rapport de 24 pages intitulé "Addicted to connectivity - Perspectives on the global mobile consumer, 2011", le cabinet de consulting Deloitte tire les conclusions d'une étude réalisée dans 15 pays, sur cinq continents auprès de 30 454 utilisateurs.


Le multi-équipement est en forte croissance : la majorité des propriétaires de téléphone mobile possède plus d'un appareil aux USA, en Corée du Sud et au Royaume-Uni. Plus de 10% en ont trois et plus de 5% en ont 4 aux USA et en Corée du Sud.


En matière de connectivité, les utilisateurs préfèrent l'accès Wifi-Fi à la 3G. Deloitte en déduit que les opérateurs téléphoniques devraient en tenir compte dans leurs offres. Le Wi-Fi peut d'une part réduire leurs coûts et d'autre part générer de la croissance.
Deloitte s'interroge également sur le potentiel de développement du mobile en tant que support publicitaire. S'il est toujours fortement sous-utilisé par les annonceurs, il offre pourtant de nombreux gages de succès pour l'avenir : 
- c'est le meilleur moyen de communication pour susciter une réponse : cliquer pour appeler, pour aller sur un site Internet, pour être dirigé vers un point de vente...
- il permet facilement la diffusion d'offres promotionnelles ou de coupons de réduction,
- les applications mobiles peuvent produire des heures d'interaction avec des marques,
- la recherche d'un produit dans un magasin proche à partir d'une photo devrait être possible en 2012...


En France, 38% des utilisateurs se contentent aujourd'hui de supprimer la publicité. Selon l'enquête, plusieurs facteurs pourraient les faire réagir favorablement aux publicités : la recherche de bonnes affaires (20%); l'utilisation gratuite d'une application ou d'un jeu (17%); la publicité venant d'une marque ou d'un produit dans laquelle/lequel ils ont confiance (11%); les publicités qui sont en rapport avec l'endroit où ils se trouvent (8%).

Wifi / Deloitte