Facebook mise son avenir sur le mobile, mais pas sur un Facebook Phone

Mark Zuckerberg cherche à rassurer les investisseurs sur l'avenir de Facebook en axant sa stratégie sur le mobile.

Pour sa première apparition en public depuis l'introduction en bourse de Facebook, Mark Zuckerberg s'est montré à l'aise et serein quant à l'avenir du réseau social. S'il concède que la performance du titre est "décevante" avec une baisse de 50% depuis l'introduction, il promet toutefois que le mobile permettra le sursaut de la valeur. Certes, le patron de Facebook  reconnait avoir pris du retard dans le domaine, notamment en misant sur une application en Html 5. Mais ces mauvaises expériences passées, Mark Zuckerberg assure que Facebok gagnera plus d'argent sur mobile que sur Web fixe dans quelques années. S'il ne détaille pas la manière dont il compte s'y prendre, le dirigeant explique miser sur l'équation qui veut qu'un utilisateur mobile est beaucoup plus engagé surFacebook, avec une consultation du service quasi quotidienne, et est donc plus monétisable. Reste au réseau social de trouver les bons formats et les annonceurs.

 

Cependant, l'avenir de Facebook sur mobile ne s'écrira pas avec un Facebook Phone. Mark Zuckerberg s'est en effet employé à tordre le cou à cette rumeur. Pour lui, un téléphone ne rapporterait que 10 à 15 millions d'utilisateurs supplémentaires. L'investissement ne serait donc pas rentable alors qu'il compte déjà 955 millions d'utilisateurs actifs par mois dans le monde, dont 543 millions sur mobile. Concernant Instagram, s'il explique que le réseau a dépassé les 100 millions d'utilisateurs, il n'a pas précisé comment il comptait crééer des synergies entre le service de partage de photos et Facebook.

Facebook / HTML