Seuls 15,7% des utilisateurs d'iPhone et iPad n'ont jamais acheté d'application

L'étude menée par Surikate sur les usages des consommateurs de l'App Store confirme que ces derniers n'hésitent pas à acheter des applications payantes.

L'agence de marketing mobile Surikate a passé au crible les comportements de 4 599 détenteurs d'iPhone et d'iPad afin de comprendre la manière avec laquelle ils découvrent et consomment les applications de l'App Store. Sans surprise, il s'avère que l'App Store est le premier pourvoyeur en applications, 96,7% des sondés ayant trouvé leur bonheur grâce aux différents tops de l'App Store. Ils sont 80% à le consulter au moins une fois par semaine, un ratio ramené à 32,4% sur une base quotidienne. Ils sont en revanche seulement 70,8% à avoir découvert une application depuis une bannière publicitaire. Sans doute l'effet conjugué d'un manque d'initiative de la part des éditeurs de jeux en matière de display et de formats pour l'instant pas adaptés au mobile.


Dans le cadre des recherches par mot-clé, le moyen privilégié par les sondés, 79,8 % disent rechercher fréquemment une application par rapport à son nom et 44,3% par rapport à ses fonctionnalités. Qu'est ce qui va ensuite influencer l'acte d'achat ? Le prix pour 86,6% des interrogés. Et aussi l'icône, pour 54,4% d'entre eux, plus que le nom (51,8%). Lorsque les détenteurs d'iPhone ou d'iPad poussent leur benchmark un peu plus loin, c'est la description de la fiche de détail de l'application qui fait la différence pour 79,7%. Seulement 25,3% citent la date de la dernière mise à jour comme un élément influent.


Au final, seuls 15,7% des utilisateurs n'ont jamais acheté d'application payante alors qu'ils étaient 45,6% chez Android en 2011, compare Surikate, confirmant que ce dernier écosystème accepte pour l'instant mal les applications payantes. Sur iOS, 55,4% dépensent moins de 2 euros par mois pour l'achat d'applications. L'achat in-app, souvent évoqué comme un autre levier de revenus, reste du même ordre. Si 46,7% ont déjà acheté du contenu au sein même de l'application, 75,5% ont un budget moyen mensuel inférieur à 1 euro. Quoi qu'il en soit, les utilisateurs d'iPhone et d'iPad sont 88,9% à télécharger au moins une application par semaine, 96% à utiliser au moins 3 applications par jour et 47,4% à en possèder 50 ou plus, contre 29,2% chez Android. Revers de la médaille de cette surconsommation, 38% ont plus de 20 applications qui n'ont pas été ouvertes au cours du dernier mois.

 

IPhone / IPad