La Cnil conclut qu'il n'y a pas eu de bug sur Facebook

La Cnil vient de rendre ses conclusions et confirme qu'il n'y a eu aucun "bug" de la part de Facebook après la supposée publication de messages privés

"Les messages incriminés par de nombreux utilisateurs de Facebook semblent être exclusivement des messages de "murs à murs" et non des messages envoyés par l'intermédiaire de la "messagerie privée" de Facebook", explique la Cnil, au terme de son enquête sur le bug présumé du réseau social. Ce dernier avait été accusé par de nombreux utilisateurs d'avoir rendu publics de vieux messages privés en les diffusant sur les murs. Pour la Cnil, il s'agit en fait d'une confusion de la part des membres à mettre sur le compte de l'arrivée de la Timeline et du fonctionnement de Facebook avant 2010, alors que les messages postés sur les murs étaient davantage perçus comme privés par les utilisateurs. 


Satisfait du compte-rendu de la Cnil qui l'exonère de tout bug, Facebook France se contente de rappeller par l'intermédiaire d'un porte-parole officiel : "Nous travaillons régulièrement et en toute transparence avec les autorités compétentes et les associations, en France et dans le monde, pour mettre en place des initiatives pédagogiques auprès de nos utilisateurs." La Cnil ne perd elle pas l'occasion de conclure en appelant de ses vœux à "une plus grande transparence vis-à-vis des utilisateurs quant à l'usage de leurs données personnelles".

 

Facebook / Cnil