L'éditeur de jeux sociaux Kobojo lève 5,3 millions d'euros

Ce premier tour de table doit permettre à l'éditeur de jeux sur réseaux sociaux de se lancer à l'international et sur mobile.

Nouvelle levée de fonds dans "l'écosystème" Facebook en France. Après la régie publicitaire MakeMeReach (Lire : MakeMeReach lève 3 millions d'euros, du 26/04/11), c'est au tour de l'éditeur de jeux Kobojo, spécialisé sur Facebook, de faire une levée de fonds. Un premier tour de 5,3 millions d'euros réalisé auprès des fonds suisse Endeavour Vision et français ID Invest.

Née en 2008, Kobojo a réellement lancé son activité en janvier 2010, avec le jeu PyramidVille. La start-up française avait auparavant développé en 2008 Petites questions entre amis puis Goobox. Le modèle économique de PyramidVille repose sur les achats de biens virtuels permettant aux joueurs d'avancer plus vite dans le jeu. Dès sa création, la société a dégagé des bénéfices. En 2010, elle revendique un chiffre d'affaires d'1,5 mllion d'euros.

Ces 5,3 millions d'euros doivent d'abord servir à étendre l'activité de Kobojo au-delà de la France. L'éditeur vise l'Europe du Sud et compte ouvrir des succursales en Espagne et en Italie, en y adaptant ses jeux. "Nous voulons faire de 'l'hyperlocalisation', explique Vincent Vergonjeanne, l'un des trois fondateurs de la société. Pour cela, nous changeons le titre des jeux et adaptons localement la gestion de communautés et la vente 'd'item'".

Autre projet de Kobojo, la déclinaison de ses jeux sur téléphone portable. Objectif : permettre une réelle continuité entre le réseau social sur le Web et sur mobile. 

Web 2.0 / Capital risque