Pas de grandes entrées en Bourse

   
    © Yong Hian Lim - Fotolia

Après la crise des années 2008 et 2009 qui s'est traduit par une baisse importante des introductions en Bourse, beaucoup s'attendaient à un retour des IPO en 2010, tablant par exemple sur Facebook, LinkedIn et Zynga. Finalement, les sociétés en vue du Web sont restées privées. 2011 sera-t-elle l'année de la Bourse pour elles ? Peu d'observateurs le pensent, à l'exception de Groupon. En revanche, les géants du Web encore non cotés se montreront très actifs dans le domaine des levées de fonds et certains essaieront de se faire racheter. Certains voient par exemple Twitter se faire racheter par Google. Toujours dans le secteur des acquisitions, Yahoo pourrait poursuivre la vente de ses actifs en se séparant de son site de partage photo Flickr.