Le départ de Carole Bartz sème la zizanie chez Yahoo

Pour certains actionnaires, l'échec de Carole Bartz est aussi celui du conseil d'administration.

Après le licenciement de Carole Bartz, le conseil d'administration va-t-il devoir à son tour faire ses valises ? C'est en tout cas la demande que vient de faire le fonds d'investissement Third point LLC, qui détient 5,2% du groupe et qui dénonce dans une lettre ouverte la responsabilité du conseil dans les errements du portail. Selon le fonds, il est non seulement coupable d'une grave erreur en refusant l'offre de rachat de 45 milliards de dollars formulée par Microsoft début 2008 (Yahoo pèse aujourd'hui 18 milliards de dollars au Nasdaq) mais d'avoir choisi Carole Bartz en 2009 alors qu'elle n'avait aucune expérience du Web grand public. Pour Third point, un changement en profondeur à la tête de Yahoo est nécessaire pour le relancer.

Google, Yahoo, Microsoft / Yahoo