Partager cet article

RSS
BOURSE

RUBRIQUES

Tous nos articles

Actu
 
18/06/2007

Publicis prend une option sur Business Interactif

Après Digitas, c'est au tour de Business Interactif d'entrer dans le giron du groupe publicitaire français. Le réseau international de communication numérique de Publicis prend forme.
 EnvoyerImprimer 

 
En savoir plus
 
 
 

Le rythme des concentrations s'accélère dans le secteur des agences interactives. Après l'acquisition de Duke par aQuantive puis par Microsoft, c'est au tour de Business Interactif d'être avalé par un grand groupe, en l'occurence Publicis, confirmant ainsi les rumeurs de rachat qui couraient en avril dernier.

 

Pour l'instant, l'offre de Publicis ne porte que sur une partie du capital de Business Interactif. Les dirigeants fondateurs de l'agence interactive, Emmanuel Henrion et François de la Villardière ont en effet cédé 49 % du capital de leur société au prix de 10,10 euros par action, soit une prime de 9,8 % par rapport au cours de l'entreprise le 13 juin. Cette opération sera financée à part égale en numéraire et en actions publicis et devrait être finalisée au cours du troisième trimestre. Au total, Publicis devrait débourser 137 millions d'euros pour intégrer Business Interactif, dont 68 millions en numéraire et 2 millions d'actions Publicis Groupe.

 

En contrepartie, cette acquisition devrait contribuer à accroître la part du digital dans le chiffre d'affaires du groupe publicitaire français qui s'est fixé pour objectif de réaliser 25 % de ses revenus sur le numérique en 2010, en faisant de ce pôle, un réseau international (lire le Trois questions à... Olivier Fleurot du 10/05/07). Business Interactif devrait en effet passer très rapidement sous la bannière "Digitas", le groupe américain de communication numérique racheté en janvier 2007 par Publicis et dont la vocation était, dès cette date, de se déployer en France et en Allemagne.

 

C'est désormais chose faite dans l'Hexagone, puisque Emmanuel Henrion et François de la Villardière devraient prendre la direction de Digitas France ouvrant ainsi au groupe américain le marché français et plus largement le marché européen. Parallèlement, ils auront également la responsabilité de Prodigious Europe, une nouvelle entité commune à Digitas et à Business Interactif dont le rôle sera de fournir des outils interactifs à l'ensemble des agences du réseau du groupe.

 

Au-delà, ce rapprochement entre les deux sociétés renforce d'un coup l'attractivité de Business Interactif qui, par cette alliance, dispose désormais d'un accès privilégié au marché américain et d'un réseau d'achat d'espace considérablement renforcé puisqu'il peut ainsi bénéficier à la fois du réseau publicis et de celui de Digitas qui est un des tout premier groupe de communication interactive aux Etats-Unis.

 

"Digitas France n'a toutefois pas pour vocation de concurrencer les autres entités interactives du groupe Publicis, expliquent Emmanuel Henrion. Mais plutôt d'être complémentaires, grâce à une structure internationale, spécialisée uniquement dans la communication interactive."

 

 
En savoir plus
 
 
 

Des atouts que Publicis compte exploiter jusqu'au bout. Le groupe publicitaire français devrait en effet déposer une offre de publique d'achat portant sur 51 % des actions restantes au prix de 10,10 euros par action. Une annonce qui n'a pas vraiment perturbé les marchés financiers puisque à Paris, le titre Publicis avançait modestement de 0,1 % vendredi.

 


Sommaire PublicitéEnvoyerImprimerHaut de page
A VOIR EGALEMENT

Sondage

Ce qui vous a le plus embêté avec le bug de Google :

Tous les sondages