Le projet Google Fiber attire les municipalités US


Les maires de plusieurs villes des Etats-Unis rivalisent d'inventivité afin que Google les sélectionne pour son projet de réseau ultra haut débit.

Aux Etats-Unis, les maires sont prêts à tout pour s'attirer les faveurs de Google. Alors que le moteur de recherche a ouvert un appel à candidatures pour déployer un réseau de fibre optique à 1 gigabit par seconde, certains édiles jouent la surenchère pour attirer l'attention du moteur. D'autant que la concurrence est féroce avec des villes importantes, telles que New York, Detroit, Las Vegas, Austin, Seattle ou La Nouvelle-Orléans.

Le maire de la ville de Topeka au Kansas (122 000 habitants), Bill Bunten, a par exemple annoncé que sa bourgade serait rebaptisée Google durant tout le mois de mars. A Duluth, dans le Minnesota (87 000 habitants), la municipalité n'a pas hésité à décréter dans une vidéo postée sur Youtube que chaque nouveau né serait automatique nommé "Google Fiber", du nom du programme utlra haut débit du moteur. Le maire de Duluth, Don Ness est même allé jusqu'à se faire filmer en train de plonger dans les eaux glacées du Lac Supérieur pour faire parler de son projet.

Début février Google a annoncé vouloir mettre en place un réseau à ultra haut débit – dix fois plus rapide que ce qu'offrent les réseaux fibrés en cours de déploiement en France – afin de voir quels types d'applications et d'usages pourraient être permis avec un tel débit. Plus de 200 municipalités seraient candidates à ce programme qui permettra au lauréat d'obtenir rapidement et à moindre frais une connexion que la plupart ne pourraient pas s'offrir. Les candidates ont jusqu'au 26 mars pour soumettre leur projet. Le déploiement de la fibre n'en est qu'à ses début aux Etats-Unis. La Federal Communication Commission estime à 25 milliards de dollars le budget nécessaire pour apporter le haut débit simple à plus de 90 millions d'Américains.

Google / Moteur de recherche