France Télécom publie des bénéfices en hausse de 61 %

L'opérateur historique français enregistre un chiffre d'affaires 2010 stable à 45,5 milliards d'euros. Sa part de conquête ADSL repart à la hausse.

France Télécom annonce des résultats conformes aux attentes : un chiffre d'affaires 2010 de 45,5 milliards d'euros en croissance de 0,6 % par rapport à 2009, ainsi qu'un résultat net de 4,88 milliards d'euros. Ce bénéfice est en hausse de 61% sur un an, porté par la cession des activités d'Orange au Royaume-Uni. Cette opération mise à part, le bénéfice s'accroît de 28 %.

 

Le nombre de clients du groupe progresse de 6% à base comparable, à 209,6 millions de personnes au 31 décembre 2010. En France, il s'établit à 26,9 millions, soit 595 000 clients supplémentaires. En effet, la part de conquête de nouveaux abonnés ADSL s'est beaucoup améliorée en fin d'année suite à la mise en place de l'offre Open, atteignant 36 % au quatrième trimestre au lieu de 28,2 % au troisième trimestre et 15,5 % au second. Portée par les smartphones, l'activité mobile affiche pour sa part une croissance de 6,9 %. La part de marché du groupe en France est de 46,6 %, en incluant les partenariats avec les MVNO.

 

Au cours d'une conférence téléphonique, le directeur financier de France Télécom, Gervais Pellissier, s'est en outre déclaré "légèrement plus optimiste" pour l'année 2011. "Il y a encore de la pression sur les marges, similaire aussi [à celle de 2010], parce que la concurrence est là, et la préparation en France de l'arrivée d'un quatrième entrant pèse sur les prix, en particulier en matière de mobile (...) Donc on reste prudent", a-t-il conclu.

Telecoms 2.0 / France Télécom