American Airlines porte plainte contre Travelport et Orbitz

Marquant l'échec de leurs négociations, la compagnie aérienne accuse les deux voyagistes en ligne de pratiques anticoncurrentielles.

American Airlines a porté plainte contre Travelport et Orbitz devant un tribunal fédéral du Texas, les accusant de pratiques anticoncurrentielles. En bisbille depuis plusieurs mois avec les deux groupes, American Airlines prétend que Travelport concentrant "30 % des ventes de billets d'avions par des agences de voyages aux Etats-Unis", une compagnie aérienne n'a pas la possibilité de transférer ses ventes sur un GDS concurrent si Travelport accroît sa commission ou entreprend d'autres actions à son encontre.

 

Travelport n'a pas tardé à répliquer que cette accusation était "grotesque et inutile". Le GDS ajoute que "la plainte antitrust d'American Airlines contient des inexactitudes factuelles importantes, notamment l'affirmation erronée que Galileo, une plate-forme GDS de Travelport, opère aux Etats-Unis - ce qui n'a jamais été le cas". Selon Travelport, la compagnie aérienne cherche à limiter le choix des consommateurs.

 

La troisième compagnie aérienne des Etats-Unis, qui a adopté une stratégie visant à court-circuiter les GDS pour vendre ses billets d'avion en direct et ainsi réduire ses coûts de distribution, s'est rabibochée début avril avec Expedia, qui avait déréférencé ses offres début janvier (lire l'article Expedia sort American Airlines de ses listings, du 03/01/2011). En novembre 2010, Orbitz avait également refusé de se connecter directement au système de réservation de la compagnie. Le mois suivant, American Airlines avait retiré son offre de vols des différents sites d'Orbitz. Mi-février 2011, Orbitz avait imputé ses mauvais résultats trimestriels au retrait de la compagnie de ses listings et avait reconnu l'importance d'arriver à un accord. Une main tendue qu'American Airlines a choisi d'ignorer.

EXPEDIA / Orbitz