Laurent Van Hamme (Smokon) "Cosidays est une alternative aux comparateurs de séjours"

L'ancien vice-président d'Orange Business Services et directeur e-business chez Neuf-Cegetel lance une place de marché touristique novatrice : Cosidays.

A peine lancé sur le secteur du tourisme en ligne depuis août 2009, Cosidays.com faisait partie des nominés pour la Nuit des Favori's organisée le 26 novembre par la Fevad (lire l'article Les meilleurs sites e-commerce en 2009 sont... du 27/11/2009), dans la catégorie nouveaux sites. Comment vous positionnez-vous ?

Laurent Van Hamme. Cosidays.com peut être vu comme une place de marché spécialisée dans les séjours ou un moteur de recherche inversé. Il permet aux internautes qui cherchent un voyage de formuler leurs requêtes sous forme d'appel d'offres auxquels nos partenaires répondent directement. Ceux-ci représentent des hôtels, chambres d'hôtes, locations de vacances ou sont encore des agents de voyages, qui, eux, peuvent proposer une offre plus large comprenant par exemple le transport.

Il faut préciser que la requête de l'internaute est plus précise sur Cosidays que lorsqu'elle est effectuée sur un moteur de recherche qui offre des milliers de réponses avec toujours les mêmes sur la première page de résultats. Notre site dispose d'une application calcule le taux de correspondance entre l'offre et la demande en fonction d'une liste de critères précisés par l'internaute et le partenaire. Ce pourcentage est visible du partenaire qui décide alors s'il souhaite entrer en contact avec l'internaute ou pas. Notre service offre donc une réponse personnalisée et représente un gain de temps pour l'internaute.   

 

"Un algorithme calcule la correspondance entre les offres de nos paratenaires et les demandes des internautes"

Comment fonctionne ce service pour vos partenaires ?

Nos partenaires remplissent une fiche descriptive où ils détaillent leurs offres, ajoutent des photos ou des vidéos, et ils disposent d'une carte Google Maps pour localiser leurs établissements. C'est grâce à ces données que l'algorithme peut calculer la correspondance entre l'offre et la demande. A partir de là nos partenaires optent soit pour un service d'alertes qui les prévient quand leur offre correspond à une demande, soit ils interrogent eux-mêmes la base de données du site avec par exemple des dates précises.

 

C'est une démarche consommatrice de temps. Quels sont les avantages de ce service pour vos partenaires ?

Ceux qui ont des offres spécifiques peuvent facilement les mettre en avant, surtout s'ils ne disposent pas de partenaires connus sur le marché ou, à l'extrême, pas de site Web propre. Pour d'autres encore, Cosidays peut être considéré comme un canal de distribution complémentaire dédié aux ventes de dernière minute par exemple pour s'assurer d'un taux de remplissage maximum.

 

Le site présente-t-il une politique de prix particulière vis-à-vis des internautes ?

Non. Libre aux prestataires d'adapter leurs prix en fonction de leurs objectifs et des raisons pour lesquelles ils utilisent notre service.

 

"Cosidays sera gratuit jusqu'en 2010"

Combien de temps la demande d'un internaute reste-t-elle en ligne ?

La demande d'un internaute n'est visible que jusqu'à la date qu'il a fixée pour son séjour. Il peut aussi spécifier le nombre maximum de réponses qu'il souhaite recevoir pour éviter d'être "spammé". Quand ce chiffre est atteint, aucune autre proposition ne peut lui être envoyée à moins qu'il ne réactive sa demande. La prime va donc au prestataire le plus rapide à répondre à la demande de l'internaute. De plus nous avons mis en place des tableaux de bord dédiés à l'internaute et au prestataire afin de suivre l'état de la demande.

 

Votre activité ne concerne que la France ?

Le site est construit pour pouvoir supporter plusieurs langues. Pour le moment il n'est disponible qu'en français et en anglais car il y a aussi près de 70 millions de touristes étrangers qui viennent en France. Du reste, nous nous concentrons pour l'instant sur le tissage d'un réseau de partenaires dense afin de couvrir la France, mais nous restons ouverts à des partenaires étrangers.

 

Combien de partenaires compte le site ?

Le site n'a été lancé qu'en août et il est toujours en version bêta. Nous avons reçu peu d'offres pour le moment et sommes en pleine phase de recrutement auprès de partenaires. Cosidays est un concept très nouveau sur le marché et nous devons acquérir la confiance de partenaires, c'est pourquoi nous offrons aujourd'hui nos services gratuitement.

 

"Nous souhaiterions atteindre 50 000 prises de contact en 2010"

Comment comptez-vous vous rémunérer ensuite ?

Cosidays disposera très vite d'une base de données très qualifiée car l'on sait exactement ce que veulent les internautes. Nous vendrons donc des leads, ou contacts qualifiés. La base de données sera visible des partenaires, mais la mise en contact sera payante. Le prix variera en fonction de la durée des séjours. Il faudra compter environ un à deux euros la nuit. Ce tarif sera dégressif en fonction du nombre de nuitées. Nous proposerons des offres prépayées comportant un certains nombre de nuitées disponibles. Cosidays deviendra payant pour ses partenaires courant 2010.

 

Quels types de services proposez-vous dans cette offre ?

Des outils de contacts en ligne : messagerie intégrée, formulaires pour faciliter l'envoi d'e-mailing vers une ou plusieurs personnes. Les e-mails sont préfabriqués et le contenu ajouté par le prestataire pour le personnaliser - texte, photos, vidéos... - est mémorisé donc réutilisable s'il le souhaite.

 

Comment vous est venue l'idée de Cosidays ?

Pour trouver une idée il existe trois possibilités. Soit on fait de la recherche pendant des années, soit on copie un concept qui existe déjà sur un autre marché, soit on comble un fossé. De notre côté, je pense que nous sommes à mi-chemin entre les deux dernières solutions. Cosidays est à mi-chemin entre un site de rencontres appliqué au tourisme - et ici entre des particuliers et des professionnels - et un site comme eBay. C'est aussi une alternative aux comparateurs qui avancent finalement trop d'offres et noient l'internaute. Notre maxime c'est " Ne cherchez pas, on trouve pour vous ".

 

Quels sont vos objectifs pour 2010 ?

Nous souhaiterions, mais cela risque d'évoluer d'ici là, atteindre 50 000 prises de contact en 2010 et 5 000 à 10 000 partenaires. Quand au chiffre d'affaires, il est encore trop tôt pour se prononcer.

Comparateurs de prix / SMO