Personnaliser son programme nutritionnel

Grâce à un algorithme, Bloomizon calcule les besoins exacts en vitamines pour chaque client. © Bloomizon
"45% des hommes et 62% des femmes accusent une déficience en calcium et 30 à 50% des femmes ont une déficience en vitamines B1 et B6", fait valoir la start-up française Bloomizon. Cette dernière a développé un algorithme pour déterminer un programme personnalisé apportant à chacun des vitamines en fonction de ses besoins (alimentation, données physiologiques, habitudes sportives…) Le client reçoit ensuite chez lui des boîtes de compléments alimentaires personnalisées couvrant ses déficits. Ses données sont mises à jour depuis une application mobile dédiée pour s'adapter en temps réel. "Cela revient à moins d'un euro par jour", promet la start-up, qui a levé 160 000 euros auprès d'investisseurs privés et 10 000 euros via la plateforme de crowdfunding Kisskissbankbank.