Le haut de gamme y croit aussi

la karma, du constructeur américain fisker automotive.
La Karma, du constructeur américain Fisker Automotive. © Fisker Automotive

La voiture électrique correspond certes en partie aux préoccupations écologiques mais elle est aussi (surtout ?) une réponse à l'ère du pétrole cher. Or, ce souci d'économies ne concerne en théorie pas les acheteurs potentiels de voitures haut de gamme, voire de luxe. Pourtant, plusieurs constructeurs sont en train de prouver le contraire. En particulier les américains Fisker Automotive et Tesla Motors.

Le premier, fort de pré-commandes conséquentes, lance en 2010 la production en série de sa Karma (vendue 90 000 euros), le second est devenu le fournisseur quasi officiel des stars hollywoodiennes avec son roadster (entre 100 000 et 130 000 euros). De son côté, Cadillac a annoncé pour les années à venir son modèle électrique de luxe, la Converj.