Les équipementiers automobiles dans les starting-blocks

des bureaux du groupe valeo.
Des bureaux du groupe Valeo. © Valeo Service

Si les grands constructeurs automobiles comptent sur la voiture électrique pour se relancer, il en va de même pour les équipementiers historiques. Pour preuve, à l'été 2009 s'est créé un consortium unissant de grands noms de l'industrie pour répondre aux besoins de demain. Parmi eux, les français Valeo, Michelin mais aussi l'américain Johnson Controls Saft ou l'allemand Leoni.

"L'objectif est non seulement d'être présent sur le marché au plus vite, mais aussi de développer les équipements pour les véhicules décarbonés de deuxième génération", a confié un responsable de Valeo à L'Usine nouvelle.