8e : le modèle de l'hyper ne fonctionne pas vraiment à l'étranger

chez nos voisins européens, comme en allemagne, la grande distribution doit
Chez nos voisins européens, comme en Allemagne, la grande distribution doit faire face à une concurrence bien installée. © itslefty / Flickr

Alors que les ventes stagnent en France, les grands groupes devraient naturellement trouver un relais dans les autres pays, pas encore saturés. Pourtant, le modèle semble difficilement s'exporter.

En Allemagne, par exemple, le hard discount a déjà verrouillé le marché. En Italie, le commerce traditionnel reste fort. En 2010, Carrefour a définitivement quitté le Japon après y avoir ouvert huit hypermarchés. "L'enseigne s'est heurtée à des comportements d'achat radicalement différents", explique Jacques Dupré, le directeur Insights France chez SymphonyIri."Les Japonais ont des appartements exigus, sans cave ni congélateur, ce qui les astreint à faire des courses un peu tous les jours".

La Chine, le Brésil ou la Russie, sur lesquels les groupes ont beaucoup misé, s'avèrent relativement limités à une classe moyenne. Les enseignes françaises n'arrivent pas à y séduire les ménages modestes comme ils ont su le faire en France.