3e : trop de choix et perte de temps

l'hypermarché apparaît comme un lieu de tentation pour les consommateurs
L'hypermarché apparaît comme un lieu de tentation pour les consommateurs soucieux de leur pouvoir d'achat. © Chlorophylle - Fotolia.com

C'était autrefois un loisir. Aujourd'hui, faire ses courses le samedi dans un magasin bondé, c'est une corvée. En 30 ans, le temps passé à faire ses courses est passé de 90 à 35 minutes, selon Kantar Worldpanel.

La largesse du choix est devenue un inconvénient aux yeux des consommateurs, qui se trouvent perdus au milieu des centaines de références de café ou de yaourts. "L'hypermarché renvoie une image de consommation à outrance", explique Gaëlle Le Floch. D'autant plus qu'en période de crise, les Français préfèrent s'en tenir à leur liste de courses. "Faire ses courses dans un hyper, c'est l'assurance d'être tenté par un achat que l'on n'avait pas prévu".

A l'inverse, les petites structures sont beaucoup plus réactives. Monoprix, par exemple, est souvent précurseur de nouvelles marques, alors qu'un hypermarché doit passer par une centrale d'achat : il faut compter trois mois minimum pour y référencer  un nouveau produit.