2012 : les 10 technologies auxquelles les entreprises doivent se préparer !

Après une année 2011 riche en évolutions technologiques, quelles tendances anticiper pour se positionner parmi les meilleures entreprises, repenser l’environnement de travail, proposer des modèles de service client plus efficaces et créer des opportunités durables ?

Voici les 10 tendances technologiques qui, selon Verizon, auront un impact majeur sur les entreprises et leurs salariés en 2012 :

  1. L’effet des réseaux à haut QI : Chaque fois qu’un nouvel équipement ou logiciel rejoint un réseau, tous les terminaux et périphériques gagnent en intelligence, chacun bénéficiant de manière exponentielle de connexions supplémentaires. Que les connexions relient des individus, des machines ou des individus à des machines, elles permettent d’envisager des solutions à des problèmes sociétaux, comme le recours à l’informatique pour diminuer les dépenses de santé ou mieux gérer sa consommation d’électricité. Compte tenu de la place centrale du réseau, toute interruption de service aura des conséquences non négligeables. Les opérateurs IP et de réseaux sans fil haut débit doivent ainsi s’attendre à une intensification de la demande pour des services sur mesure, minutieusement conçus et gérés.
  2. Le Cloud d’entreprise : A force de maturité, le Cloud d’entreprise multiplie les avantages, notamment la réduction des dépenses d’investissement et de rentabilisation du fonctionnement des entreprises. Les services Cloud confèreront aux entreprises de nouvelles options attractives pour migrer en toute simplicité leurs charges de travail entre leur datacenter et le Cloud de leur choix. Qu’il soit public, privé ou hybride, le Cloud d’entreprise jouera un rôle central dans la mobilité des applications métier et, par conséquent, des salariés, ainsi que dans l’émergence de nouveaux paradigmes commerciaux.
  3. Le traitement de gros volumes de données : La gestion adéquate du ‘Big Data’ favorisera l’innovation, faisant évoluer le rôle de DSI en directeur de l’innovation. Ces nouveaux stratèges seront chargés de déterminer la qualité des données et applications stratégiques nécessaires à l’exploitation de nouvelles opportunités commerciales, tout en fournissant aux décideurs les données sur lesquelles fonder les futures orientations. Les analyses prédictives, basées sur d’importants volumes de données synthétisées, occuperont une place centrale dans l’entreprise. Les entreprises compétitives seront celles qui sauront exploiter ces données, les protéger et en tirer parti.
  4. L’entreprise sociale : L’entreprise, déjà fortement articulée autour du Web, se fera plus sociale, et la possibilité de solliciter l’intelligence à tous les niveaux de cette entreprise deviendra la norme. Avec les bons outils, comme la vidéo haute définition et le « crowdsourcing » intelligent (collaboration à grande échelle), les entreprises peuvent produire, trouver et partager des informations plus facilement et rapidement, avec davantage d’efficacité qu’auparavant. L’innovation et la productivité sont alors encouragées. Demain, toutes les générations utiliseront des technologies mobiles, virtuelles et sociales pour travailler, et le travail deviendra une activité plutôt qu’un lieu. 
  5. La vidéo, vecteur d’avenir : Populaire auprès des utilisateurs et facilement accessible sur les tablettes, téléphones et ordinateurs portables, la vidéo est en passe de devenir le média le plus en vogue du marché. Avec l’ultra haut débit et la combinaison des réseaux IP mondiaux et du sans fil LTE 4G, la vidéo devient le support de communication privilégié par les entreprises pour de nombreuses activités, comme les réunions de travail, les communications internes ou encore l’information à la demande sur les principaux projets en cours ; sans oublier les centres d’appels vidéo, ultime nouveauté en matière d’interaction clients-entreprises. Cette tendance est vouée à perdurer dans le temps.
  6. Un service à l’image des consommateurs : La personnalisation continuera d’inspirer les entreprises qui souhaitent moderniser et repenser leurs processus et ‘Business Models’. Elles chercheront sans cesse de nouvelles opportunités et de nouveaux réseaux pour séduire et fidéliser. Les bornes à l’extérieur des magasins, le routage des centres d’appels et les applications de messagerie instantanée aideront les entreprises à mieux satisfaire leurs clients. Le Cloud d’entreprise assurera en outre une meilleure gestion des besoins applicatifs des entreprises et permettra d’intégrer applications et environnements physiques pour personnaliser davantage leurs services client et améliorer la satisfaction des consommateurs. 
  7. La consumérisation de l’informatique : A l’instar du service client, les services informatiques d’entreprise sont de plus en plus influencés par les utilisateurs. De nombreuses entreprises tentent à présent d’améliorer la satisfaction de leurs utilisateurs et la productivité du personnel en adaptant les règles informatiques à ceux de leurs salariés qui utilisent leurs propres outils au travail, comme leur smartphone ou tablette. Ces sociétés font appel à des experts pour équiper leurs travailleurs itinérants d’applications Cloud aussi sécurisées et fiables que les applications de bureau classiques. Les applications métier se feront également plus largement disponibles au travers de portails d’applications sur le modèle des app stores grand public. 
  8. Le M2M2P (Machine-to-Machine-to-People) : Les communications machine-to-machine modifieront la manière dont les individus appréhendent leur univers, notamment la consommation d’énergie, la gestion des stocks ou encore des ressources stratégiques et des flottes. Mais le facteur humain - les individus-, jouera un rôle important dans l’exploitation de l’intelligence numérique, inspirant l’innovation et impulsant les prochaines révolutions. Par exemple, si des moniteurs portatifs surveillent en continu les signes vitaux des malades, ce sont les professionnels de santé qui s’en servent pour évaluer l’état de leurs patients et déterminer le traitement le plus approprié. 
  9. La conformité comme argument commercial : La conformité aux normes de sécurité, comme celles de la Payment Card Industry (PCI), faisant ses preuves en termes de lutte contre les compromissions de données, elle guidera les bonnes pratiques commerciales de 2012. Face à une économie fragile et au durcissement des réglementations gouvernementales, les entreprises qui souhaitent saisir un maximum d’opportunités commerciales privilégieront la prudence et instaureront une stratégie de sécurité holistique et complète. Les entreprises et administrations modifieront leur manière d’interagir avec leur réseau étendu de partenaires, privilégiant les acteurs ayant démontré leur conformité aux normes de sécurité depuis des années. 
  10. Les économies d’énergie au service des entreprises et des particuliers : Les solutions économes en énergie, notamment qui limitent les émissions de CO2, s’imposeront dans la plupart des entreprises. En 2012, les entreprises miseront sur des partenariats public-privé pour investir dans des systèmes, notamment d’éclairage, de ventilation et de conditionnement d’air, plus respectueux de l’environnement. Elles adopteront également plus volontiers des environnements informatiques plus flexibles, dont la capacité de traitement à la demande est idéale pour gérer les fluctuations d’activité.

Autour du même sujet