5 choses que la réalité virtuelle améliore dans le secteur de la santé

La réalité virtuelle est de plus en plus utilisée dans de nombreuses industries. Le secteur de la santé est particulièrement concerné.

La réalité virtuelle (aussi appelée VR pour Virtual Reality) est de plus en plus utilisée par les populations du monde entier, et ce dans de nombreuses industries. Une des plus touchées par ce phénomène, c'est logiquement l'industrie du divertissement en général. Cette nouvelle technologie permettant d'immerger son utilisateur dans un univers complètement différent de la vie réelle offre des expériences sensorielles nouvelles, et permet de donner une toute autre dimension aux jeux vidéos et à certaines autres œuvres numériques comme des films, des séries, mais aussi des spectacles vivants, et autres. Mais ce n'est pas tout. Les possibilités qu'offre la réalité virtuelle s'étendent à bien d'autres secteurs que le simple divertissement. Les professionnels de différentes industries l'utilisent déjà dans leurs chaines de production, que ce soit au niveau du design, des tests produits, des créations de maquettes, etc. De nombreux autres mondes sont touchés par cette technologie, et l'un des plus bluffant, c'est le monde de la médecine.

Des traitements contre la douleur en VR
Le cortex somatosensoriel et l'insula sont des parties du cerveau qui sont liées entre autre au ressenti de la douleur physique. Des études très sérieuses ont récemment montré que ces zones étaient moins stimulées et moins actives lorsque le patient est immergé dans un univers numérique à l'aide de la réalité virtuelle. Les informations sensorielles qu'envoi un casque le VR au cerveau auraient donc la capacité d'influer (positivement ou négativement) sur des zones précises du cerveau. Cette technique de traitement de la douleur aurait entre autre permis de faire subir à des patients différentes procédures médicales, qui sont d'habitude très douloureuses, relativement sans encombres et sans trop grosse gêne.Un autre point intéressant en rapport avec la douleur, c'est le traitement des fameuses douleurs fantômes que ressentent les patients amputés de certains de leurs membres. Ces derniers semblent souffrir de douleurs physiques situées dans les membres manquant, et ces douleurs sont particulièrement difficiles à apaiser avec des techniques classiques, même en utilisant des anti-douleurs puissants comme la morphine ou la codéine. Là aussi, la réalité virtuelle pourrait avoir des effets positifs sur certains individus. Un procédé appelé "thérapie par miroir virtuel", aiderait les patients à gérer les troubles post-traumatiques liés à une amputation. Cette technique fait évoluer le patient dans un univers numérique grâce à un casque de VR, et lui permet de contrôler une représentation virtuelle de son ou de ses membres manquants.
Des aides psychologiques et psychologiques
En plus des effets positifs sur les traitements de douleurs physiques, certains problèmes psychologiques peuvent eux aussi être traités à l'aide de la réalité virtuelle. Un des exemples qui montre le plus de résultats positifs à l'heure actuelle est le traitement des phobies. Des patients ayant le vertige ou la phobie des araignées ont montrés de très clairs progrès après des traitements à base de VR. Ces traitements suivent le principe de la thérapie d'exposition graduelle, qui propose de  mettre les patients en relations avec leur peur petit à petit. Ces thérapies doivent être adaptées à chaque patient et au niveau d'intensité de leur phobie, ce qui est tout à fait faisable avec un logiciel de VR qui est entièrement personnalisable et "customisable". Les patients suivent donc des sessions durant lesquelles ils évoluent dans des univers virtuels qui les mettent en contact petit à petit avec les sources de leur peur, de façon douce et contrôlée.Cette technique a également fait ses preuves dans le traitement des troubles post-traumatiques suite à des accidents par exemple. Les éventuelles nausées, étourdissements, états de stress intenses et autres symptômes que certains patients ressentent suite à la parte d'un être cher, à une catastrophe naturelle ou à d'autres événements intensément déstabilisants  peuvent être drastiquement diminués. Les traitements de certains stades de dépressions sont encore à l'étude, mais commencent à montrer des résultats intéressants eux aussi..
Des progrès impressionnants pour la rééducation 
L'utilisation des casques de réalité virtuelle a aussi fait son apparition dans les traitements des patients ayant souffert d'Accidents Vasculo-Cerebrales ou d'autres maladies qui affectent le cerveau et créent des lésions parfois irréversibles. Ces patients ont souvent des difficultés à exécuter des tâches simples du quotidien. Pour eux, la VR est utilisée à deux niveaux:
  • Les médecins peuvent évaluer l'importance des lésions et la gravité de la situation du patient en l'exposant à un univers virtuel dans lequel il doit évoluer et remplir des tâches plus ou moins complexes.
  • Une fois le diagnostic effectué et le traitement déterminé, les médecins peuvent faire en sorte d'utiliser la VR pour aider le patient à s'améliorer à son rythme sur des tâches précises en fonction de ses besoins. La VR permet d'exposer le patient graduellement à des taches de plus en plus complexes et difficiles, afin d'influer positivement sur la rééducation de ce dernier.
Des aides à la formation et aux entraînements des médecins
Lorsque ce ne sont pas les patients qui s'immergent dans la réalité virtuelle, les médecins et apprentis s'y mettent. En effet, cette technologie permet de réduire considérablement les coûts de formation des médecins. Certaines parties de la formation des étudiants et apprentis dans le secteur de la santé, comme par exemple l'apprentissage de l'anatomie, ou encore la pratique de certaines opérations et l'enseignement du contrôle des infections, peuvent être facilitées et accélérées grâce à des programmes de VR. Pour le moment, cela ne remplace pas les formations complètes ni les entrainements en conditions réelles, mais c'est un très bon complément. L' aspect d'immersion et d'apprentissage de façon presque ludique permet de capter l'attention des étudiants plus intensément et plus longtemps que lors d'un cours en amphithéâtre, ou du visionnage d'une vidéo...
La médecine 2.0

Ces avancées technologiques sont bien la preuve que la médecine fait partie des industries qui attendent beaucoup de la VR, En attendant, la réalité virtuelle évoluer la médecine vers de nouvelles formes et de nouveaux horizons. L' utilisation de la VR chez les médecins et autres professionnels de la santé s'inscrit dans un processus d'évolution générale. Toutes ces nouveautés techniques permettront au fur et à mesure de mieux traiter les maladies, de détecter les symptômes plus tôt et donc de faciliter les traitements, d'améliorer les résultats de rééducation et autres aides post-maladies ou post-traumatiques, de mieux préparer les professionnels du secteur, de diminuer les erreurs de diagnostique, etc, etc. Tous les niveaux du secteur vont petit à petit être touchés par ces inventions et ces nouveau procédés. Mais alors, est ce que les médecins de demain seront des machines? Dans quelle mesure les médecins humains garderont leur place et leur importance dans le secteur?
Pour le moment, ces technologies sont utilisées en appui d'autres techniques plus classiques, et sont proposées par des médecins spécialistes. Mais demain, qui sait, peut-être que ce seront les machines qui conseilleront au patient d'aller voir des médecins humains dans certains cas précis, ou qui s'occuperont elles-même de tout le traitement pour les opérations plus ou moins basiques...

E-Santé

Annonces Google