Une nouvelle façon de vendre l’immobilier

Depuis un an, le marché immobilier américain voit se développer rapidement une nouvelle façon de vendre l’immobilier. Si le mouvement perdure et s’amplifie, ce sera la première rupture du marché sous l’impact de la digitalisation du processus d’achat-vente des biens immobiliers.

Vendu en 48 heures
Le principe est simple : des investisseurs, appelés ibuyers, proposent aux particuliers qui vendent d’acheter leur bien en 48 heures à un prix fixé par un algorithme. Les négociations et les formalités se font en ligne et en quelques jours. C’est la rapidité et la simplicité de la solution qui font son succès.

Déjà 5 000 biens vendus par Opendoor
Le premier acteur à s’être lancé aux Etats-Unis est la société Opendoor. Cette start-up californienne, créée en mars 2014, vient de lever 720 millions de dollars, et sa valorisation est maintenant supérieure à un milliard de dollars, moins de trois ans après sa création. Son modèle économique est simple, elle achète très vite et en payant cash, donc à bon prix. Puis elle prend son temps pour revendre avec une marge. Le vendeur est libéré des incertitudes, contraintes et stress habituellement associés à une mise en vente. Il est également dispensé des formalités, qui sont réalisées par Opendoor. C’est un algorithme qui établit le prix d’achat à partir des données transmises par le vendeur, sans qu’Opendoor se déplace pour visiter. La transaction s’effectue ensuite en ligne en moins de 48 heures. Le vendeur choisit la date à laquelle il quitte sa maison et encaisse le prix. Pour Opendoor, les frais d’acquisition sont ainsi réduits au minimum. Opendoor se charge également de la vente, avec un processus simplifié comportant notamment une garantie de 30 jours pendant laquelle l’acheteur peut renoncer, après avoir vécu dans le bien ! Opendoor affiche déjà 5 000 biens vendus. C’est un début impressionnant si l’on prolonge les courbes. A Phoenix, Opendoor a ainsi conquis 10% du marché immobilier.

Homeloop se lance en France
D’autres sociétés américaines se lancent sur ce principe en levant des fonds nécessaires à l’achat des biens. En France, c’est la société Homeloop qui s’est positionnée la première, après avoir remporté le challenge La Start-up RENT2016 à l’occasion du salon Real Estate & New Technologies – RENT.

D’autres acteurs se positionnent sur le marché de l’achat en ligne
Face à l’ampleur du mouvement, d’autres ibuyers apparaissent. Le plus en vue est Zillow, site d’annonces immobilières leader aux Etats-Unis, qui vient de lancer son programme d’achat en ligne, Zillow Instant Offers. Quand un vendeur veut publier une annonce sur Zillow, ce programme lui propose d’acheter son bien à un prix défini par son algorithme. Si le vendeur accepte, l’annonce n’est pas publiée. Les bénéfices pour le vendeur sont la certitude de vendre, la rapidité de la vente, la disparition des difficultés des relations avec les agents immobiliers et les acheteurs (négociation, visites…) et les formalités qui sont réalisées par Zillow.

Quel impact sur le marché de l’immobilier ?
On ne sait pas dire si ce type d‘achat/vente va faire monter ou baisser les prix, mais on voit qu’il va accélérer les transactions. Il pourrait impacter les agents immobiliers qui n’y participent pas. Pour le moment, tout le monde observe pour voir les conséquences de ce nouveau mode de transactions immobilières.

Acquisition / Vendre

Annonces Google