Le jour où tout a basculé

la bourse de new york, wall street, le 24 octobre 1929.
La bourse de New York, Wall Street, le 24 octobre 1929. © Roger Viollet

Jeudi 24 octobre 1929 : paniqués par le ralentissement industriel, les investisseurs cherchent à se débarrasser de leurs actions avant qu'elles ne perdent trop de leur valeur. 13 millions d'actions sont mises en vente à Wall Street alors qu'il n'existe quasiment aucun acheteur. A midi, le Dow Jones a déjà perdu près d'un quart de sa valeur. C'est le "jeudi noir". Des émeutes éclatent à l'extérieur de la bourse de New York. Après l'intervention rassurante des banquiers, la bourse se stabilise. Mais les lundi 28 et mardi 29 octobre (lundi et mardi "noirs"), c'est la rechute. Plus de 25 millions de titres seront cédés à des valeurs historiquement basses. Des milliers de porteurs sont ruinés. Onze spéculateurs se jettent des gratte-ciels de Manhattan. Le Dow Jones tombe à 230 points. En quelque jours, 30 milliards de dollars auront été détruits. 


 Crise financière : les clés pour comprendre