La trop grande proximité d'un bar, d'un commerce de bouche, d'un centre commercial…

La proximité d'un bar, d'un commerce de bouche ou d'un centre commercial va souvent de pair avec l'existence de nuisances sonores et est donc de nature à entraîner une décote. © Radu Razvan Gheorghe-123RF
La proximité d'un commerce peut, selon sa nature, constituer une faiblesse pour la vente. "Si vous avez en bas de chez vous un restaurant ou une supérette qui assure des livraisons le matin, bien que votre logement soit isolé phoniquement, lorsque vous ouvrez la fenêtre, vous entendez les bruits qui en viennent", prévient Marc Gédoux. "Cela amène une décote pouvant aller jusqu'à 15% par rapport à un bien situé 200 mètres plus loin et n'ayant pas le même environnement immédiat", chiffre Sébastien de Lafond.
Toutefois, dans certains cas, habiter au-dessus d'un commerce peut avoir du bon. Surtout dans le neuf, où, "pour favoriser l'attractivité commerciale, on aligne la vitrine du commerce au ras du trottoir, explique le promoteur. Or, souvent, comme l'exigent les plans d'occupation des sols, les logements sont en retrait. Cela crée une terrasse assez large au-dessus du commerce. Les logements au 1er étage au-dessus d'un commerce sont donc des biens à traquer lorsqu'on est acheteur. D'autant qu'ils sont moins prisés et donc moins chers que les appartements en étage plus élevé."