Hongrie : fiscalité avantageuse et comptes secrets

Une vue de Budapest. © Ildiko Lorinzky

Le pays remplit un quart des conditions de transparence établies par Tax Justice Network. Il n'existe ni registre des trusts ni liste de l'identité des détenteurs de sociétés et les comptes des entreprises ne sont pas publiés.

Le développement des services financiers a fait de ce pays une plateforme privilégiée de blanchiment pour l'argent sale provenant de Russie et d'Ukraine. La fiscalité y demeure très avantageuse : zéro taxe sur les dividendes, les intérêts et les royalties.

L'imposition sur les sociétés y demeure une des plus faibles d'Europe (16%). Il devrait toutefois passer à 19% en 2010 en raison de la situation financière difficile de l'Etat.