Les stress tests des banques européennes ne convainquent pas

Sur les sept banques recalées par les stress tests en juillet ne figurait... aucune banque irlandaise, alors que ces dernières se sont pourtant révélées en bien mauvaise santé. © Frog 974 / Pepperwest - Fotolia.com

A peine publiés, le 23 juillet 2010, les tests de résistance de banques européennes ont été accueillis avec circonspection. Destinés à rassurer les marchés sur la capacité des banques à faire face à une dégradation de la conjoncture économique, ils n'ont recalé que 7 banques sur les 91 testées.

En septembre, le Wall Street Journal expliquait que les régulateurs européens avaient notoirement sous-estimé les montants de titres de dette publique potentiellement risqués. De plus, chaque Etat a publié ses propres résultats, avec la tentation de prétendre que ses établissements nationaux sont en bonne santé.  Résultat : la Commission européenne a annoncé de nouveaux tests "plus exigeants" pour 2011.