Valeur ajoutée agricole

Dans l'agriculture, les céréaliers ne sont pas les rois de la valeur-ajoutée. Bien au contraire. C'est plutôt les viticulteurs de Champagne qui en sont les champions. En 2009 sur les 29,2 milliards d'euros de valeur ajoutée agricole, ils ont contribué à hauteur de 3,2 milliards d'euros. Les élevages bretons et ligériens se distinguent également avec des valeurs ajoutées régionales de 2,3 milliards chacun. Les grandes régions céréalières sont reléguées derrière. Le Limousin, la Haute-Normandie et l'Ile-de-France ferment la marche avec la Lorraine avec une valeur ajoutée inférieure à 700 millions d'euros.
©  JDN