Le diagnostic du médecin dépassé par un ordinateur

Des programmes informatiques sont capables de détecter des maladies précocement en croisant les données médicales d'un patient et un ensemble de statistiques. © Kalafoto/Fotolia.com
Faudra-t-il encore faire confiance à son médecin pour établir un diagnostic ? Pas sûr. Lors d'une expérience en 2013, le célèbre ordinateur Watson avait diagnostiqué un cancer du poumon avec une fiabilité de 90%, comparé à 50% pour un médecin. Et les technologies deviennent de plus en plus grand public.
Google livre déjà une liste de pathologies possibles quand on effectue une recherche avec ses symptômes… avec un résultat étonnamment fiable de l'aveu même des médecins.
L'application mobile Alivecor a, elle, été approuvée par l'autorité de santé américaine pour détecter les fibrillations cardiaques. Ginger.io affirme même établir un diagnostic fiable de dépression.