La voiture qui se passe de conducteur

La voiture autonome de Google récolte et analyse en temps réel des données cartographiques, routières, personnelles et techniques pour s'adapter au trafic. © Google
220 millions de voitures connectées circuleront sur les routes en 2020, anticipe un rapport de BI Intelligence. Avec des technologies de plus en plus avancées : elle se gare toute seule, détecte si le conducteur est en train de s'endormir, comprend et respecte les panneaux de limitation, trouve le meilleur trajet en fonction du trafic, appelle elle-même les secours en cas d'accident, etc.
A terme, la voiture deviendra complètement autonome et "beaucoup plus sûre" que celles conduites par des humains, se vante Google, le pionnier en la matière avec sa "Google car" sans chauffeur. Volvo, lui, a inventé le concept de livraison automatique : un livreur dépose son paquet dans le coffre de votre voiture qui revient ensuite toute seule chez vous.