Financement des entreprises et crowdfunding

Depuis fin 2014, la loi autorise les particuliers à prêter aux TPE et PME. © momius - Fotolia.com
Inconnu en France il y a encore quelques années, le crowdfunding fait doucement son trou dans le paysage du prêt. En plus de concurrencer les banques, ce mode de financement participatif est susceptible de rivaliser avec les réseaux spécialisés dans le courtage en crédits aux entreprises. D'autant que depuis fin 2014, la loi autorise les particuliers à prêter aux TPE et PME. Et l'engouement n'a pas tardé à se concrétiser : sur le seul mois d'octobre 2015, les sociétés françaises ont levé 5,8 millions d'euros par ce biais.
Pour autant, les courtiers misent sur leur expertise : si un prêt via une plateforme de crowdfunding est rapidement contracté, son coût reste élevé, là où les franchise de courtage tentent de trouver des solutions au meilleur prix.