Kensington ou Belgravia, leur pied à terre londonien

le marché de l'immobilier de ces beaux quartiers serait déjà reparti.
Le marché de l'immobilier de ces beaux quartiers serait déjà reparti. © Google - Street-view

A Londres, on l'appelle l'allée des milliardaires. Un surnom bien mérité. Car aujourd'hui Kensington Palace Gardens est sans nul doute l'avenue résidentielle la plus chère du monde. Le roi de l'acier, Lakshmi Mittal, habite l'énorme bâtisse du 18, acheté 57 millions de livres en 2004. L'oligarque russe Len Blavatnik occupe pour 41 millions de livres le n°15. Abdallah, le roi d'Arabie saoudite, est lui propriétaire du 12, tandis que le numéro 20 appartient au sultan de Brunei. Sans parler des simples millionnaires qui ont investi dans des demeures plus modestes. Et ceux qui ne trouvent pas la maison de leurs rêves à cette adresse prestigieuse se rabattent le plus souvent à Belgravia, à Chelsea, comme Roman Abramovitch.