Le patrimoine des Français en baisse

La valeur du patrimoine des particuliers français a subi une baisse de 3% en 2008, la première depuis trente ans.

Selon l'Insee, la valeur du patrimoine net des ménages français a subi une baisse de 3%, en 2008, soit sa première décote depuis trente ans. La crise financière et la morosité du marché immobilier ont donc eu raison de la formidable augmentation du patrimoine des Français dont la valeur est passée de 3 509 milliards d'euros en 1995 à 9 467 milliards d'euros en 2007 (dernière valeur confirmée). En 2007, la croissance du patrimoine des ménages s'était déjà "modérée" à +5,8%. Une paille comparée aux exceptionnelles progressions annuelles de 10% constatées entre 2003 et 2006.

Aujourd'hui, le patrimoine net des particuliers représente les trois quarts du patrimoine économique national (12 513 milliards d'euros). L'immobilier pèse pour deux tiers des actifs des ménages. Logements et terrains constituent d'ailleurs la principale source des plus-values réalisées depuis 10 ans. Le reste du patrimoine des Français est essentiellement composé de placements financiers. Dans ce domaine, l'épargne à long terme et les placements "plus ou moins risqués" ont pris le pas sur l'épargne dite liquide. L'assurance-vie représente plus du tiers de l'encours des placements des ménages.

Mais à en croire l'Insee, la crise risque de frapper encore plus durement que les précédentes le patrimoine des ménages : le nombre de Français détenteurs d'actions est passé d'un million en 1978 à 12 millions en 2007 et la proportion de ménages propriétaires de leur logement est passé sur la même période de 47% à 58%.

Assurance-vie / Indicateurs