WatchFrog détecte les polluants grâce à des têtards fluorescents

watchfrog utilise des alevins fluorescents comme marqueurs de polluants.
Watchfrog utilise des alevins fluorescents comme marqueurs de polluants. © WatchFrog

Le travail des ingénieurs de WatchFrog ? Elever des alevins fluorescents ! La start-up, basée sur le campus du Génopole d'Evry, les utilise pour détecter des polluants, au contact desquels ces larves d'amphibiens s'illuminent. "Nous avons développé une dizaine de lignées pour couvrir la plupart des effets des substances polluantes", explique Gregory Lemkine, l'un des fondateurs de WatchFrog. Parmi ses clients : des municipalités comme Pau, Melun ou Bruxelles, des entreprises (Veolia, EDF, Sanofi...) et même l'agence de protection de l'environnement américaine.